La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1871
    -0,0025 (-0,21 %)
     
  • Gold future

    1 816,90
    -18,90 (-1,03 %)
     
  • BTC-EUR

    34 929,39
    +1 202,15 (+3,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3906
    -0,0051 (-0,37 %)
     

Décrochage des cours du pétrole après la parution des stocks américains et le repli de la demande d'essence

·1 min de lecture

Les cours du pétrole ont décroché mercredi 14 juillet après la parution des chiffres de stocks américains montrant un affaiblissement de la demande d'essence et avec la perspective, selon la presse, d'un accord à l'Opep+ qui pourrait augmenter l'offre d'or noir. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre coté à Londres a conclu en chute de 2,26% ou 1,73 dollar par rapport à la clôture de la veille, à 74,76 dollars. A New York, le baril de WTI pour août a abandonné 2,81% ou 2,21 dollars à 73,13 dollars.

Deux facteurs ont joué provoquant la baisse des cours, après une journée où les prix ont fluctué. "Tout d'abord on ne peut faire fi des informations sur les Emirats arabes unis" qui pourraient obtenir au sein de l'Opep+ de déverser sur le marché 465.000 barils par jour supplémentaires d'ici la fin de l'année, selon la presse, a expliqué Robert Yawger de Mizuho USA. "Ce n'est pas encore gravé dans le marbre", soulignait l'analyste. Mais si l'on ajoute le fait que les treize membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs dix alliés via l'accord Opep+ envisageaient, avant de se séparer sans accord le 5 juillet dernier, d'augmenter collectivement la production de 400.000 barils, "ce sont plus de 865.000 barils par jour de plus qui pourraient être annoncés à la prochaine réunion" du cartel, a souligné l'analyste.

>> Achetez et vendez vos placements (actions, cryptomonnaies, or…) au bon moment grâce à Momentum, la newsletter de Capital (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le vent serait à l'origine des tremblements d'un gratte-ciel en Chine selon des experts
États-Unis : "une croissance au-dessus de la moyenne" mais gare à la hausse des prix
Angleterre : une giga-usine de batteries électriques pour 2025 ?
France : grâce à une meilleure croissance économique, le déficit public sera finalement moins élevé qu'attendu en 2021
Voiture électrique : plus de 43.000 bornes de recharge ouvertes au public en France

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles