La bourse est fermée

Découvrez le Titus, ce blindé polyvalent de 20 tonnes qui équipe le RAID

On ne badine pas avec l’équipement antiterroriste. Pendant le Milipol, ce salon de l’armement qui s’est tenu du 19 au 22 novembre à Villepinte (Seine-Saint-Denis), l’entreprise française Nexter a présenté sa machine la plus prisée du moment : le Titus. Déjà utilisé comme prototype depuis 2016 par les unités d’élite de la police comme le RAID ou la BRI, le Titus est un véhicule blindé capable de résister à des missiles et même à des attaques chimiques, bactériologiques voire nucléaires promet Nexter.

Une telle technologie s’accompagne de de caractéristiques hors normes. Le véhicule mesure presque huit mètres de long pour 2,7 mètres de hauteur et 2,5 mètres de largeur. Capable d'embarquer une flotte de 13 hommes, l’engin pèse 17 tonnes à vide mais peut emporter 10 tonnes d’équipements supplémentaires. Le Titus peut rouler sur plus de 700 kilomètres avant d’avoir besoin de passer à la pompe. Malgré son poids, ce mastodonte de métal peut foncer à plus de 110 kilomètres par heure grâce à son moteur et ses 500 chevaux de puissance.

>> À lire aussi - Découvrez à quoi ressemble la cyber-frégate de la Marine nationale

Le Titus coûte 700.000 euros

Polyvalent, le Titus est également conçu pour des opérations offensives : il est équipé d’un lance-grenades notamment mais aussi quatre trappes pour laisser passer les fusils des snipers. Le véhicule peut intégrer une forme de poste de commande qui peut diriger des drones par exemple. La machine possède aussi des caméras afin d’éviter que les forces de polices aient besoin de s’exposer à l’extérieur. La principale mission du Titus sera de protéger son équipe d’intervention lorsqu’elle sera sous le feu ennemi, précise Nexter. Les policiers pourront plus facilement évacuer des otages ou des blessés lors d’un attentat par exemple.

L’autre atout du Titus, réside dans son prix. L’unité ne ne coûte que 700.000 euros. Equipé, il peut cependant atteindre 2,4 millions d’euros. Un prix “low-cost” par rapport aux véhicules blindés de l’armée américaine

(...) Cliquez ici pour voir la suite