La bourse ferme dans 6 h 59 min
  • CAC 40

    6 660,35
    -115,90 (-1,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 030,39
    -79,12 (-1,93 %)
     
  • Dow Jones

    35 135,94
    +236,60 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1366
    +0,0073 (+0,65 %)
     
  • Gold future

    1 796,10
    +10,90 (+0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    49 686,70
    -1 178,98 (-2,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 426,40
    -2,53 (-0,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,00
    -1,95 (-2,79 %)
     
  • DAX

    15 026,12
    -254,74 (-1,67 %)
     
  • FTSE 100

    7 003,43
    -106,52 (-1,50 %)
     
  • Nasdaq

    15 782,83
    +291,18 (+1,88 %)
     
  • S&P 500

    4 655,27
    +60,65 (+1,32 %)
     
  • Nikkei 225

    27 821,76
    -462,16 (-1,63 %)
     
  • HANG SENG

    23 475,26
    -376,98 (-1,58 %)
     
  • GBP/USD

    1,3362
    +0,0050 (+0,38 %)
     

Découvrez Khemiri, le Prix Médicis étranger

·1 min de lecture
L'auteur Jonas Hassen Khemiri.
L'auteur Jonas Hassen Khemiri.

« Nous avons des papas tunisiens et des mamans suédo-danoises, nous ne sommes ni entièrement suédois ni entièrement arabes, mais quelque chose d?autre, une troisième chose. » Nous, c?était le narrateur et double de Jonas Hassen Khemiri dans son deuxième roman traduit en français dès 2011. Et c?est sur cette thématique familiale que revient La Clause paternelle, consacré par le prix Médicis étranger, qui met en scène un père (et grand-père) dont les visites en Suède à ses enfants ne sont pas seulement guidées par l?amour qu?il leur porte, mais plutôt liées au renouvellement de son titre de séjour?

Finaliste du National Book Award 2020 lors de sa sortie aux États-Unis, ce roman est l?occasion rêvée de découvrir ce grand auteur né à Stockholm en 1978 d?un père tunisien et d?une mère suédoise, romancier et dramaturge déjà couronné de nombreuses fois en son pays : le prix Ibsen 2011 pour l?ensemble de son oeuvre, le prix August 2015 (le Goncourt suédois) ? pour Tout ce dont je ne me souviens pas (Actes Sud, 2017). Nous avions chroniqué en son temps Montecore, un tigre unique (Le Serpent à plumes, 2011), qui avait reçu le prix Per Olov Enquist 2007 et le prix du roman de la radio suédois, et adoré cette manière de se nommer en « troisième chose » et l?invention d?une langue pour la dire dans cette histoire si proche de la sienne : fils d?Abbas le Tunisien, qui est un apprenti photographe tendance mythomane, et de Pernilla la Suédoise, hôtesse de l?air tendance hi [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles