La bourse ferme dans 1 h 55 min
  • CAC 40

    6 234,16
    -33,12 (-0,53 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 986,49
    -28,31 (-0,71 %)
     
  • Dow Jones

    33 793,07
    -22,83 (-0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,2070
    +0,0052 (+0,43 %)
     
  • Gold future

    1 787,80
    +5,80 (+0,33 %)
     
  • BTC-EUR

    40 537,43
    -5 667,72 (-12,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 115,70
    -8,20 (-0,73 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,35
    -0,08 (-0,13 %)
     
  • DAX

    15 156,02
    -164,50 (-1,07 %)
     
  • FTSE 100

    6 899,59
    -38,65 (-0,56 %)
     
  • Nasdaq

    13 882,89
    +64,48 (+0,47 %)
     
  • S&P 500

    4 145,68
    +10,70 (+0,26 %)
     
  • Nikkei 225

    29 020,63
    -167,54 (-0,57 %)
     
  • HANG SENG

    29 078,75
    +323,41 (+1,12 %)
     
  • GBP/USD

    1,3857
    +0,0015 (+0,11 %)
     

Découvrez Jueying Mini Lite, le robot-chien hyper véloce

Louis Neveu, Journaliste
·1 min de lecture

« Qui n’imite point n’invente point », dit l’adage. Conçu en Chine, ce robot-chien Jueying Mini Lite ressemble beaucoup au célèbre robot Spot de Boston Dynamics. Lui aussi est capable de marcher, courir, sauter, passer des obstacles, se relever en cas de chute, danser et même réaliser des sauts périlleux. Mis au point dès 2018 par Deep Robotics, il est dévoilé aujourd’hui dans une livrée jaune tellement caractéristique du robot spot. Le constructeur a donné l’extension Kung Fu Version à son robot, et plus qu’une copie de celui de Boston Dynamics, le robot reprendrait le design de la combinaison jaune à bande noire que portait la superstar du Kung Fu, Bruce Lee. Le robot mesure 50 centimètres de long et pèse environ neuf kilogrammes. Il peut être contrôlé par commande vocale et sait répondre par la voix.

Un robot qui apprend de ses erreurs

En plus de cette version de démonstration acrobatique, le robot se décline en plusieurs éditions dont certaines dédiées à l’industrie, afin de réaliser des missions que l’humain ne peut accomplir. Il peut être préprogrammer et dispose aussi d’une certaine autonomie grâce à plusieurs réseaux neuronaux basés sur l’apprentissage. Cette IA lui permet de ne pas reproduire les mêmes erreurs, par exemple en cas de chute. Pour éviter les obstacles, le Jueying embarque des capteurs et un Lidar.

Le robot peut suivre une personne présélectionnée. Il sait également cartographier son environnement et l’analyser pour éviter de tomber dans un piège. Enfin, le robot fonctionne de façon collaborative avec ses pairs et peut, grâce au Cloud, enrichir celle des autres avec sa propre expérience.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura