La bourse est fermée

Découvrez le classement 2019 des meilleurs patrons du monde

Réalisé par la Harvard Business Review, ce palmarès ne prend pas simplement en compte les performances sur une année mais sur la durée d'un mandat et intègre des composantes extra-financières. Et les Français sont en bonne place.

Non, ce n'est pas le patron de Google, ni celui de Facebook et encore moins celui d'Amazon qui prend la couronne du classement des 100 meilleurs PDG du monde réalisé par la Harvard Business Review et publié lundi 21 octobre.

A la première place de ce palmarès, on trouve le très méconnu Jensen Huang qui est à la tête de Nvidia, une entreprise qu’il a cofondée en 1993 et qui fabrique des puces graphiques pour les ordinateurs.

Derrière cet Américain, on trouve:

#2 Marc Benioff (Salesforces.com)

#3 François-Henri Pinault (Kering)

#4 Richard Templeton (Texas Instruments)

#5 Ignacio Galán (Iberdrola)

#6 Shantanu Narayen (Adobe)

#7 Ajay Banga (Mastercard)

#8 Johan Thijs (KBC)

#9 Satya Nadella (Microsoft)

#10 Bernard Arnault (LVMH)

Car ce classement ne prend pas simplement en compte la performance financière sur une année d'un patron ou son patrimoine, comme beaucoup le font, mais se base sur "toute la durée de leur mandat" et sur "la performance extra-financière, sociales et de gouvernance (ESG)", peut-on lire. Ainsi, alors qu'en 2018 la dimension financière comptait pour 80% du résultat, elle est pondérée cette année à hauteur de 70%.

Jeff Bezos rétrogradé pour ses performances extra-financières

Du coup, les patrons les plus connus et perçus comme très performants ne sont pas à la fête. Jeff Bezos, PDG d'Amazon classé premier du classement financier depuis 2014 ne pointait plus qu’à la 68e place en 2018 et a complètement disparu de cette édition 2019 "en raison des faibles performances ESG d’Amazon", pointe la Harvard Business Review.

Mêmes effets et mêmes conséquences pour Larry Page, le patron de Google, ou encore Mark Zuckerberg (Facebook) qui ne figurent pas non plus dans ce top 100. Parmi Les seuls rescapés des GAFA, on retrouve Satya Nadella pour Microsoft (9e) et Tim Cook pour Apple (62e).

12 Français dans le classement

Bonne surprise, on comptabilise douze Français dans le classement, c’est un de plus qu’en 2018 dont François-Henri Pinault à la 3e place et Bernard Arnault à la 10e. "Cette année, c’est François-Henri Pinault qui l’a emporté sur son frère ennemi, Bernard Arnault. Une victoire qu’il doit aux résultats tant financiers qu’extra-financiers de Kering, qui s’est engagé, en septembre dernier, à devenir complètement neutre en carbone", peut-on lire.

Hubert Joly de Best Buy, Thierry Breton d’Atos, et Pierre Nanterme d’Accenture n'y figurent plus. Ils ont été remplacés par Jean-Pascal Tricoire (Schneider Electric, 48e du palmarès), Yves Guillemot (Ubisoft, 74e) et Pascal Soriot (AstraZeneca, 77e). Cette édition est aussi marquée par le retour de Jean-Paul Agon (L’Oréal, 19e) qui décroche, au passage, une première place au classement extra-financier.

Parmi les autres patrons français de ce palmarès, on retrouve également :

- Bernard Charlès (Dassault Systèmes) : 15e

- Benoît Potier (Air Liquide) : 18e

- Jacques Aschenbroich (Valeo) : 21e

- Xavier Huillard (Vinci) : 27e

- Gilles Andrier (Givaudan) : 30e

- Martin Bouygues (Bouygues) : 31e

"C’est une consécration pour les...

Lire la suite sur BFM Business

Cette vidéo peut également vous intéresser :