La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 568,82
    +87,23 (+1,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 109,10
    +50,05 (+1,23 %)
     
  • Dow Jones

    35 061,55
    +238,20 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1770
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 802,10
    -3,30 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    29 024,74
    +218,95 (+0,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    786,33
    -7,40 (-0,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,17
    +0,26 (+0,36 %)
     
  • DAX

    15 669,29
    +154,75 (+1,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 027,58
    +59,28 (+0,85 %)
     
  • Nasdaq

    14 836,99
    +152,39 (+1,04 %)
     
  • S&P 500

    4 411,79
    +44,31 (+1,01 %)
     
  • Nikkei 225

    27 548,00
    +159,80 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    27 321,98
    -401,86 (-1,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,3754
    -0,0013 (-0,10 %)
     

Découvert bancaire : définition, fonctionnement et montant

·1 min de lecture

On parle de découvert bancaire dès lors que les sommes prélevées sur un compte bancaire dépassent le disponible. Ce découvert peut être autorisé par la banque qui, en contrepartie de cette facilité, réclamera des intérêts débiteurs au titulaire du compte.

On distingue le découvert autorisé et celui qui ne l’est pas.

Découvert autorisé

Lorsqu’un compte bascule dans le rouge, la banque autorise les paiements jusqu’à un plafond (par exemple, 2.000 euros). Le niveau du découvert autorisé est proportionnel au niveau des revenus mensuels de l’usager.

Même s’ils ne l’utilisent pas, on estime qu’environ les 2/3 des Français disposent d’une autorisation de découvert. Cette autorisation n’est pas un droit, mais une facilité accordée par la banque. Elle peut la réviser ou l’annuler en respectant les conditions prévues dans la convention de compte ou l'autorisation exceptionnelle de découvert.

L’accord sur l’autorisation de découvert bancaire, son montant maximal, sa durée maximale et le montant des agios sont précisés dans la convention de compte que l’usager signe avec sa banque. Ces conditions sont réactualisées périodiquement en fonction de l’évolution des taux.

Découvert non autorisé

Cette situation se présente si la banque refuse à un client cette facilité de caisse, par exemple en raison de sa fragilité financière. Le compte doit théoriquement rester positif en permanence. Si un découvert se produit, la banque peut rejeter les paiements se présentant sur le compte-débiteur. Par ailleurs, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Banque de détail : définition, fonctionnement et activités
Assurance-vie pour un enfant : choix, intérêt et souscription
Surendettement : les propositions de l’UDI pour alléger la facture bancaire
Vybe, l'appli bancaire qui séduit les adolesents
Décharge de responsabilité : principe et valeur

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles