Publicité
La bourse ferme dans 1 h 4 min
  • CAC 40

    7 910,56
    -16,87 (-0,21 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 880,71
    +2,94 (+0,06 %)
     
  • Dow Jones

    38 995,41
    -0,98 (-0,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 068,00
    +13,30 (+0,65 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 082,74
    -1 193,30 (-2,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,52
    +1,26 (+1,61 %)
     
  • DAX

    17 715,65
    +37,46 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 655,73
    +25,71 (+0,34 %)
     
  • Nasdaq

    16 163,19
    +71,26 (+0,44 %)
     
  • S&P 500

    5 110,90
    +14,63 (+0,29 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2639
    +0,0013 (+0,10 %)
     

Déconventionnement des médecins de l’Assurance maladie : quel impact sur vos remboursements ?

HJBC/Adobe Stock

«Il faut qu’on sorte l’arme atomique». A l’issue du troisième tour des négociations entre les syndicats de médecins libéraux et l’Assurance maladie sur les tarifs de consultation, jeudi 8 février, le collectif Médecin pour demain a incité ses adhérents à tourner le dos à la Sécu. «On n’a pas de tracteur, notre arme, c’est la menace de déconventionnement collectif», a insisté dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux sa présidente Mélanie Rica-Henry, qui siège aux réunions en tant qu'observatrice. En trois jours, plusieurs centaines de docteurs se sont déjà ralliés au mouvement initié il y a près d’un an par le médiatique médecin généraliste et président de l’Union française pour une médecine libre (UFML), Jérôme Marty. Mais de quoi parle-t-on concrètement ?

En se libérant des règles conventionnelles de la Sécurité sociale, ces médecins deviendront libres de fixer leurs tarifs comme bon leur semble. Par exemple 50 euros la consultation du généraliste, comme le réclame le collectif Médecin pour demain depuis sa création en fin d’année 2022. Soit bien plus que les revalorisations tarifaires proposées par le directeur général de la Caisse nationale de l’Assurance maladie (Cnam) Thomas Fatôme et sa numéro 2 Marguerite Cazeneuve.

Attention à ne pas confondre ces tarifs libres avec ceux fixés par de nombreux médecins spécialistes. Dans le jargon de la Sécu, les docteurs se répartissent en trois secteurs. Le premier réunit les médecins qui facturent le tarif servant de base de remboursement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Salaire : combien gagne un moniteur de ski ?
Le versement du RSA et de la prime d’activité simplifié dès 2025 ?
Assurance neige et montagne : est-elle nécessaire pour partir au ski ?
Quels sont les revenus qui échappent au paiement de l'impôt ?
«Seuls les héritiers légaux de l’enfant peuvent être les bénéficiaires de son assurance vie s’il décède»