La bourse ferme dans 8 h 23 min
  • CAC 40

    6 047,31
    0,00 (0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 538,88
    +5,71 (+0,16 %)
     
  • Dow Jones

    31 438,26
    -62,42 (-0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0590
    +0,0003 (+0,03 %)
     
  • Gold future

    1 828,50
    +3,70 (+0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    19 743,74
    -506,14 (-2,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    455,94
    -5,86 (-1,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    111,47
    +1,90 (+1,73 %)
     
  • DAX

    13 186,07
    +67,94 (+0,52 %)
     
  • FTSE 100

    7 258,32
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nasdaq

    11 524,55
    -83,07 (-0,72 %)
     
  • S&P 500

    3 900,11
    -11,63 (-0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    27 049,47
    +178,20 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    22 386,29
    +156,77 (+0,71 %)
     
  • GBP/USD

    1,2284
    +0,0014 (+0,11 %)
     

Décontamination grâce aux UV, le business rayonnant de la pépite corrézienne UV Germi

Agathe Beaujon/Challenges

Après la désinfection de l’eau, la PME corrézienne s’attaque à la décontamination de l’air et des surfaces. Une diversification qui mise sur la durabilité.

Les épreuves de natation des auront une saveur particulière pour les athlètes. Exit les odeurs familières de piscine, les nageurs évolueront dans une atmosphère saine: pour les protéger des dangers du chlore, 15 bassins du centre aquatique olympique de Saint-Denis et de plusieurs centres d’entraînement seront équipés de réacteurs ultraviolets déchloraminateurs. Un contrat remporté par une PME inconnue: UV Germi. Cette pépite corrézienne spécialiste de la désinfection par rayons UV pourrait même aller plus loin, elle est en "discussion avancée" avec la ville de Paris pour désinfecter une portion de la Seine où se tiendront les épreuves en eau libre.

Assainir l’eau en quelques secondes, sans chimie. Le procédé paraît inouï, pourtant, il est tout à fait naturel: les UV-C du soleil détruisent les bactéries et virus. Un principe qu’UV Germi est parvenu à industrialiser.

Son fondateur, André Bordas, a été visionnaire quand il a répondu à un appel d’offre de la chambre d’agriculture de Corrèze pour une dizaine de réacteurs à UV dans les années 1990 pour désinfecter l’eau d’arrosage. Avec un seul CAP de bobinage électrique comme bagage académique, cet autodidacte s’est mis en tête d’en fabriquer lui-même, plutôt que de se fournir aux Etats-Unis, seule option possible à l’époque. Pari réussi pour cet amateur de rugby et de sport auto de 70 ans, il produit en 1995 son premier réacteur UV. Et c’est un succès. A tel point qu’il crée en 2009 une deuxième entreprise, UV Germi, pour se consacrer entièrement au sujet, laissant les rênes de sa première structure à sa fille.

"Prendre soin de l'eau"

Piscines, aquaculture, aquariums, industries, agroalimentaire, agriculture… les secteurs d’application sont innombrables. La PME équipe ainsi 2.500 piscines, mais aussi le musée océanographique de Monaco, le zoo de Beauval, ou encore coca-cola pour la sécurité sani[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles