La bourse ferme dans 6 h 15 min
  • CAC 40

    6 537,19
    -41,41 (-0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 071,00
    -31,59 (-0,77 %)
     
  • Dow Jones

    35 144,31
    +82,76 (+0,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,1784
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 795,10
    -4,10 (-0,23 %)
     
  • BTC-EUR

    31 630,75
    -1 078,73 (-3,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    883,58
    -31,91 (-3,49 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,87
    -0,04 (-0,06 %)
     
  • DAX

    15 489,78
    -129,20 (-0,83 %)
     
  • FTSE 100

    6 969,54
    -55,89 (-0,80 %)
     
  • Nasdaq

    14 840,71
    +3,72 (+0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 422,30
    +10,51 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    27 970,22
    +136,93 (+0,49 %)
     
  • HANG SENG

    25 086,43
    -1 105,89 (-4,22 %)
     
  • GBP/USD

    1,3782
    -0,0042 (-0,30 %)
     

Le déclin des dinosaures aurait débuté bien avant la chute d'un astéroïde sur Terre

·1 min de lecture

Il est tentant de se demander à quoi la vie sur Terre aurait pu ressembler si une roche spatiale n'avait pas frappé la planète il y a 66 millions d'années. Cet impact dans l'actuel Mexique a condamné les dinosaures et une majorité d'espèces terrestres et marines. En son absence, les humains et les autres mammifères auraient-ils fini par se battre avec Tyrannosaurus Rex et les tricératops ? La réponse est probablement non, selon une étude publiée mardi 29 juin dans la revue Nature.

Cette étude révèle que six grands groupes de dinosaures ont lentement disparu au cours des 10 millions d'années qui ont précédé la collision. Les conséquences de l'impact — des tsunamis de plusieurs kilomètres de haut, des incendies violents et un nuage étouffant de poussière épaisse et de soufre qui a masqué le Soleil — n'ont été qu'un clou dans le cercueil des dinosaures.

À lire aussi — L'extinction des dinosaures pourrait venir d'une comète et non d'un astéroïde, selon une étude

"La météorite est considérée comme un coup de grâce pour les dinosaures, qui les a achevés", a déclaré à Insider Fabien Condamine, chercheur à l'université de Montpellier et coauteur de la nouvelle étude. Le chercheur et ses collaborateurs suggèrent qu'une période de refroidissement global pourrait avoir contribué au déclin du nombre global d'espèces de dinosaures, ce qui a ensuite rendu impossible le rétablissement des animaux après l'événement cataclysmique.

"De nombreux paléontologues pensent que les dinosaures auraient (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Une bactérie vieille de 5 000 ans découverte dans des ossements datant de l'âge de pierre
Pourquoi le variant Delta pourrait davantage toucher les enfants
Le variant Delta est-il vraiment la pire version que le coronavirus puisse présenter ?
La Terre a basculé sur le côté il y a 84 millions d'années avant de se redresser, selon une étude
Une 'pierre de Rosette' pourrait aider les scientifiques à résoudre le mystère des éruptions solaires

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles