Marchés français ouverture 8 h 47 min
  • Dow Jones

    32 223,42
    +26,76 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    11 662,79
    -142,21 (-1,20 %)
     
  • Nikkei 225

    26 547,05
    +119,40 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0440
    +0,0023 (+0,22 %)
     
  • HANG SENG

    19 950,21
    +51,44 (+0,26 %)
     
  • BTC-EUR

    28 840,99
    -1 291,40 (-4,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    667,04
    +424,36 (+174,87 %)
     
  • S&P 500

    4 008,01
    -15,88 (-0,39 %)
     

Déclaration de l'IFI, "une tolérance de 10% sur la valeur des biens est admise"

Trois questions à Maître Philippe Durand, avocat associé chez PwC Société d’Avocats, sur les subtilités de la déclaration du patrimoine déclaré dans le cadre de l'impôt sur la fortune immobilière (IFI).

Les contribuables détenant plus de 1,3 million d’euros de patrimoine immobilier doivent remplir leur déclaration d’. "Une tolérance de 10% sur la valeur des biens est admise", explique à Challenges Maître Philippe Durand, avocat associé chez PwC Société d’Avocats

Challenges- Que risque-t-on en cas de sous-évaluation sensible d’une bien dans le cadre de sa déclaration d’IFI?

Philippe Durand- Une tolérance de 10% sur la valeur des biens est admise. Au-delà, le Fisc peut procéder à un redressement. C’est à l’administration de prouver, références de ventes à l’appui, que le contribuable a sous-évalué le bien. Celui-ci doit alors régler le surplus d’IFI sur les trois dernières années, ainsi que des pénalités de retard. Mais en cas de sous-évaluation très significative, l’administration peut invoquer un manquement délibéré de la part du contribuable et lui appliquer une pénalité de 40%.

Attention en cas d'héritage et de hausse du marché

Que se passe-t-il en cas de décès, si la valeur des biens immobiliers du défunt ne correspond pas à celle retenue par le notaire dans le cadre de la succession?

Il est de la responsabilité du notaire d’évaluer les biens à leur juste valeur dans le cadre de la succession. En cas d’écart significatif avec les valeurs déclarées à l’IFI, les héritiers peuvent réaliser une déclaration rectificative d’IFI sur trois ans au nom du défunt. Avantage: le surcoût d’IFI à régulariser vient au , ce qui réduit les droits de succession à régler. Dans le cas contraire, l’administration peut procéder à un redressement sur les trois dernières années. Elle a jusqu’au deuxième anniversaire du décès pour lancer la procédure.

Certains contribuables ont omis de réévaluer la valeur de leurs biens immobiliers ces dernières années alors que le marché était en forte hausse. Comment se remettre dans le droit chemin?

Une rectification trop brutale dans la prochaine déclaration ne manquerait pas d’attirer l’attention de l’administration sur le contribuable. Donc soit[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles