La bourse ferme dans 5 h 57 min
  • CAC 40

    6 221,02
    -131,92 (-2,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 605,60
    -85,14 (-2,31 %)
     
  • Dow Jones

    31 490,07
    -1 164,52 (-3,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,0498
    +0,0032 (+0,30 %)
     
  • Gold future

    1 822,00
    +6,10 (+0,34 %)
     
  • BTC-EUR

    27 549,51
    -1 072,71 (-3,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    643,11
    -27,57 (-4,11 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,40
    -2,19 (-2,00 %)
     
  • DAX

    13 727,27
    -280,49 (-2,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 255,55
    -182,54 (-2,45 %)
     
  • Nasdaq

    11 418,15
    -566,37 (-4,73 %)
     
  • S&P 500

    3 923,68
    -165,17 (-4,04 %)
     
  • Nikkei 225

    26 402,84
    -508,36 (-1,89 %)
     
  • HANG SENG

    20 120,68
    -523,60 (-2,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2379
    +0,0036 (+0,29 %)
     

La décision de l'Inde d'interdire les exportations de blé critiquée par le G7

"Si tout le monde commence à imposer de telles restrictions à l'exportation ou même à fermer les marchés, cela ne fera qu'aggraver la crise et cela nuira aussi à l'Inde et à ses agriculteurs", a déclaré le ministre allemand de l'Agriculture, Cem Özdemir, à l'issue d'une réunion avec ses homologues du G7 à Stuttgart ce samedi 14 mai. "Nous appelons l'Inde à prendre ses responsabilités en tant que membre du G20", a-t-il ajouté en réaction à l'annonce de New Delhi. "Nous nous sommes prononcés contre des restrictions d'exportation et appelons à maintenir les marchés ouverts", a rappelé M. Özdemir.

Deuxième producteur de blé au monde, l'Inde a interdit ce samedi 14 mai les exportations sauf autorisation spéciale du gouvernement, renforçant les craintes pour l'approvisionnement mondial en céréales. Lancée le 24 février, l'offensive militaire russe perturbe gravement l'activité agricole dans les campagnes d'Ukraine, qui était avant l'invasion le quatrième exportateur mondial de maïs et en passe de devenir le troisième exportateur de blé. En raison du blocus imposés aux ports du pays, une vingtaine de tonnes de céréales attend dans les silos d'être exportée et la récolte de cette année est menacée.

L'Inde a décidé cette interdiction pour assurer sa "sécurité alimentaire" après un déclin de la production en raison de la chaleur extrême et d'une hausse des cours, conséquence de la guerre en Ukraine, qui complique l'approvisionnement sur le marché mondial. Les contrats d'exportation conclus (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Remaniement : la lettre de démission du gouvernement est prête, Jean Castex sur le départ
Covid-19 : le masque n'est désormais plus obligatoire dans les transports
Le "marché de dupes" de la suppression de la redevance télé, la Russie qui aurait perdu un tiers de ses forces terrestes depuis février... Le flash éco du jour
La Finlande officialise sa candidature à l'Otan
La suppression de la redevance télé, "un marché de dupes" pour les SDJ de l'audiovisuel public

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles