La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 331,87
    -605,17 (-1,96 %)
     
  • Nasdaq

    13 306,71
    -319,35 (-2,34 %)
     
  • Nikkei 225

    28 635,21
    +89,03 (+0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,2102
    -0,0066 (-0,54 %)
     
  • HANG SENG

    29 297,53
    -93,73 (-0,32 %)
     
  • BTC-EUR

    25 430,15
    -1 468,35 (-5,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    618,27
    -21,65 (-3,38 %)
     
  • S&P 500

    3 755,46
    -94,16 (-2,45 %)
     

Pour décarboner son mix énergétique, Total investit dans le gaz vert

·2 min de lecture

Désireux d’atteindre la neutralité carbone, Total diversifie son mix énergétique. Le géant du pétrole investit dans les renouvelables. Sans oublier le gaz. Surtout le gaz vert.

poursuit . Ce lundi 11 janvier matin, le géant du pétrole a annoncé qu’il reprenait, pour un montant qui n’a pas été dévoilé, Fonroche Biogaz. Basée à Agen (Lot-et-Garonne), cette ETI de 85 personnes exploite des sites de méthanisation. Avec sept unités en service et quatre projets en développement, Fonroche Biogaz est une des principales entreprises françaises du secteur. Elle revendique 10% de parts de marché dans le gaz renouvelable.

Partant de quasi-zéro, le biogaz est aujourd’hui en plein boom. L’an dernier, ses capacités installées ont cru de plus de 50%. Issu de la dégradation de matières organiques (biomasse, déchets), il est doté de forts pouvoirs calorifiques. Sa purification conduit à la production de biométhane qui a les mêmes propriétés que le gaz naturel. Le gaz vert n’émet qu’une vingtaine de grammes de CO2 par kilowattheure, dix fois moins que le gaz naturel. Il constitue donc une des meilleures alternatives aux enjeux du réchauffement climatique. Il peut être utilisé comme carburant alternatif pour la mobilité ou injecté dans les réseaux de distribution. Les injections de gaz renouvelables dans les tuyaux sont aujourd’hui confidentielles. Seulement 1%. GRDF, le gestionnaire de transport de gaz, filiale d’Engie, prévoit 2% à la fin de l’année. Et le gouvernement mise sur 10% de gaz propre en 2030.

Cap sur l’électricité bas carbone

En reprenant Fonroche Biogaz, Total montre son intérêt pour le gaz. Energie fossile la moins polluante, la molécule est un vecteur à ne pas négliger dans le contexte de la transition énergétique. Le PDG Patrick Pouyanné a annoncé que les produits gaziers représenteraient 50% de ses ventes à la fin de la décennie. Et le biogaz 5%. Total qui se considère comme un groupe multi-énergies a besoin du gaz pour atteindre la neutralité carbone – .

A partir du biogaz, il s’est développé dans plusieurs pays dans la cogénération. En décembre dernier, il signait un accord avec l’Américain Clean Energy Fuels Corp en vue d’investir 10[...]

Lire la suite sur challenges.fr