La bourse ferme dans 44 min
  • CAC 40

    6 692,02
    +26,82 (+0,40 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 949,00
    +13,49 (+0,34 %)
     
  • Dow Jones

    33 890,62
    +41,16 (+0,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,0368
    +0,0024 (+0,23 %)
     
  • Gold future

    1 755,80
    +15,50 (+0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    15 845,49
    +128,89 (+0,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    388,05
    -0,68 (-0,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,43
    +2,19 (+2,84 %)
     
  • DAX

    14 398,34
    +14,98 (+0,10 %)
     
  • FTSE 100

    7 539,56
    +65,54 (+0,88 %)
     
  • Nasdaq

    11 076,72
    +27,22 (+0,25 %)
     
  • S&P 500

    3 972,59
    +8,65 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    28 027,84
    -134,99 (-0,48 %)
     
  • HANG SENG

    18 204,68
    +906,74 (+5,24 %)
     
  • GBP/USD

    1,2013
    +0,0048 (+0,40 %)
     

Décarbonation : Macron demande à l’industrie de redoubler d’efforts

AFP

Le chef de l’Etat a reçu les patrons des 50 sites industriels les plus polluants de France mardi 8 novembre à l’Elysée. Il propose de passer l’aide de l’Etat de 5 à 10 milliards d’euros d'ici à 18 mois si, en échange, ils accélèrent leur transition écologique en vue de diminuer par deux leurs émissions d’ici à dix ans.

Lafarge, Calcia ou Vicat pour le ciment, Aluminium Dunkerque, ArcelorMittal pour l’acier, Saint-Gobain pour les canalisations en fonte, TotalEnergies, Exxon Mobil pour les carburants, Tereos pour le sucre ou encore le chimiste Solvay. Les patrons des industries les plus émettrices de CO2 étaient reçus ce mardi par Emmanuel Macron à l’Elysée. De retour de la COP27 à Charm el-Cheikh, où il était lundi, le chef de l’Etat a voulu donner un coup d’accélérateur aux efforts de décarbonation des grands groupes industriels, dont les émissions pèsent lourd dans le bilan global du pays, afin qu’ils puissent respecter l'objectif européen de réduire les émissions de gaz à effet de serre d'au moins 55% d'ici 2030 en vue d'une neutralité carbone à l'horizon 2050.

Il a donc réuni les patrons des 50 sites responsables de plus de la moitié (55%) des émissions de l'ensemble de l'industrie tricolore. En émettant aujourd’hui 43 millions de tonnes équivalent CO2, ces sites représentent même à eux seuls à peu près 10 % des émissions totales de la France. D’ici à dix ans, ils devront diviser par deux leurs émissions de gaz à effet de serre, soit environ 20 millions de tonnes de CO2. C’est l’équivalent des émissions de 3,7 millions de Français, souligne-t-on à l’Elysée. Pour ce faire, ils devront utiliser toutes les technologies disponibles ou en cours de développement, à savoir l’hydrogène -utilisé notamment par la sidérurgie en remplacement du charbon-, la capture, séquestration et réutilisation du carbone, la production d’électricité et de chaleur renouvelables, ou encore la biomasse pour remplacer le gaz.

"Si des projets et des sites sont identifiés d'ici à 18 mois, si vous doublez vos efforts, si on arrive à passer des 10 millions de tonnes de CO2 évités à 20 millions, nous doublerons les moyens consacrés à cet enjeu et passerons l'enveloppe de 5 à 10 milliards d'euros d'accompagnement", a déclaré Emmanuel Macron aux industriels reçus dans la salle des fêtes de l’Elysée. Au premier r[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Climat: Macron propose un pacte de décarbonation aux industrielsCOP27: Macron invite les pays riches à honorer leurs engagements envers les pays du SudTransition écologique: le sidérurgiste ArcelorMittal frappe fort pour verdir son acierLa décarbonation de la France passera par le HUB H2 et CO2 de DunkerqueCOP27: L'ONU trace les "lignes rouges" contre le greenwashing des acteurs privés