Marchés français ouverture 4 h 39 min
  • Dow Jones

    35 490,69
    -266,19 (-0,74 %)
     
  • Nasdaq

    15 235,84
    +0,12 (+0,00 %)
     
  • Nikkei 225

    28 803,96
    -294,28 (-1,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,1609
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    25 674,08
    +45,34 (+0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    50 717,91
    -1 856,67 (-3,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 407,79
    -66,54 (-4,51 %)
     
  • S&P 500

    4 551,68
    -23,11 (-0,51 %)
     

Décès d'Etienne Mougeotte: la disparition d'une figure des médias

·2 min de lecture

Ex-dirigeant de TF1 et du Figaro, Etienne Mougeotte est décédé à l'âge de 81 ans.

Etienne Mougeotte, décédé ce jeudi 7 octobre à 81 ans, a mené une carrière d'exception dans la presse écrite et l'audiovisuel français, faite d'habileté, de pragmatisme et de peu d'états d'âme.

Discret sur sa vie privée, ce personnage longiligne affable, élégant et courtois est né dans un milieu modeste en mars 1940 à La Rochefoucauld en Charente.

Homme de presse, de radio et de télévision, il était décrit comme sensible et cultivé par ceux qui l'avaient côtoyé. Vice-président de TF1 pendant près de vingt ans, il expliquait "dissocier (ses) goûts personnels des exigences du support pour lequel (il) travaille". "J'adore l'opéra mais jamais je n'en mettrai sur TF1 à 20H30".

"Malin" et "filou"

Accusé de céder parfois à la facilité dans sa course à l'audience, il soulignait alors invariablement "le divorce entre les élites et le peuple: il y a toujours un monde entre l'immense majorité des gens qui regardent la télévision et ceux qui écrivent sur elle".

"Malin", "filou" ou "madré", les journalistes du Figaro, dont il avait dirigé les rédactions de 2007 à 2012, reconnaissaient son professionnalisme, mais son engagement trop visible en faveur de Nicolas Sarkozy avait fait des vagues au sein du journal.

Lors de la dernière campagne, à coup de gros titres anti-Hollande, la Une du Figaro était devenue une "caricature", estime un journaliste. Au point que François Hollande refusa d'accorder des interviews au journal, provoquant regrets et amertume de sa Société des Journalistes.

"On n'est pas là pour emmerder Sarkozy, ceux qui sont pas contents peuvent aller travailler ailleurs", rétorquait sans détour Mougeotte, de sa voix rocailleuse, séquelle d'un cancer de la gorge.

De Paris Normandie à TF1

Après des études à Sciences Po Paris d'où il garde des amitiés fidèles, le jeune journaliste débute sa carrière en 1965 à Paris Normandie avant de rejoindre France Inter comme reporter, puis correspondant à Beyrouth.

Il passe chez Europe 1 en 1968 avant d'aller à la télévision, alors l[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles