Marchés français ouverture 3 h 30 min
  • Dow Jones

    35 457,31
    +198,70 (+0,56 %)
     
  • Nasdaq

    15 129,09
    +107,28 (+0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    29 261,51
    +45,99 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,1647
    +0,0009 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    26 138,23
    +351,02 (+1,36 %)
     
  • BTC-EUR

    54 925,67
    +654,21 (+1,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 481,62
    +18,26 (+1,25 %)
     
  • S&P 500

    4 519,63
    +33,17 (+0,74 %)
     

Dès jeudi, le pass sanitaire concernera aussi les ados

·2 min de lecture

A partir de jeudi, les mineurs âgés d'au moins 12 ans et deux mois devront être munis du pass sanitaire pour prendre le train, aller au cinéma ou à la piscine.

Au tour des adolescents de devoir présenter le fameux QR code: à partir de jeudi, les mineurs âgés d'au moins 12 ans et deux mois devront être munis du pass sanitaire pour prendre le train, aller au cinéma ou à la piscine. Initialement prévue le 30 août, cette mesure avait été reportée au 30 septembre après un vote des députés en juillet.

Fin du masque en primaire

Avec la décrue de l'épidémie, le gouvernement espère pouvoir bientôt desserrer les contraintes pesant sur les Français. L'obligation du port du masque à l'école primaire sera ainsi levée à partir du 4 octobre dans les départements les moins touchés par l'épidémie de Covid-19. Mais le pass sanitaire est pour l'instant maintenu partout en France. Un projet de loi pour le proroger au-delà du 15 novembre est d'ailleurs en cours d'élaboration. Début septembre, le gouvernement a également décidé de repousser de deux mois l'âge d'entrée dans le pass pour les jeunes, afin de permettre à tous d'être vaccinés à temps.

À compter de jeudi, les jeunes mineurs devront présenter le pass sanitaire pour accéder aux lieux et événements où il est exigé (cinémas, salles de sports, piscines, restaurants, cafés...). Ils devront être munis du QR code attestant d'une vaccination complète, d'un test négatif de moins de 72h ou d'un certificat de rétablissement du Covid-19 datant d'au moins 11 jours et de moins de 6 mois.

"La décision du gouvernement d'imposer le pass sanitaire ne m'a pas forcément motivée, c'est surtout pour mes proches" que je me suis faite vacciner, raconte à l'AFP Anouk, 17 ans, en terminale à Lille, qui a reçu sa première dose en juillet, la deuxième fin août. Si elle se dit "pour la vaccination", elle affirme avoir été "refroidie par toute cette polémique autour du pass sanitaire". "On pourrait trouver d'autres alternatives", estime-t-elle.

Dimanche 26 septembre, le Premier ministre Jean Castex a indiqué que le gouvernement souhaitait maintenir la gratuité des tests pour les mineurs. Ces tests seront dérembour[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles