Marchés français ouverture 4 h 17 min
  • Dow Jones

    28 335,57
    -28,13 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    11 548,28
    +42,28 (+0,37 %)
     
  • Nikkei 225

    23 514,41
    -2,18 (-0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,1837
    -0,0031 (-0,26 %)
     
  • HANG SENG

    24 918,78
    +132,68 (+0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    11 074,04
    +83,95 (+0,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    263,68
    +2,22 (+0,85 %)
     
  • S&P 500

    3 465,39
    +11,90 (+0,34 %)
     

Cyclogyro, un propulseur cycloïdal de bateau qui veut révolutionner le transport aérien

Marc Zaffagni, Journaliste
·2 min de lecture

Alors que les projets de taxis volants se multiplient, nombre d’entre eux reposent sur le modèle de l’aéronef à décollage et atterrissage verticaux (adav) capable, une fois en l’air, de faire la transition avec un vol horizontal comme un avion. Cette solution a l’avantage de simplifier les infrastructures aéroportuaires nécessaires et de pouvoir les intégrer au cœur des centres-villes, là où ce type de solution est censée offrir une alternative au transport routier saturé et polluant. Mais les solutions techniques pour assurer la transition entre le vol vertical et horizontal sont généralement complexes, comme en témoigne notamment cet exemple récent du Q-Starling. CycloTech, une entreprise autrichienne, planche depuis 2004 sur une solution surprenante qui pourrait changer la donne.

Il s’agit d’adapter le propulseur cycloïdal Voith Schneider (VSP) à l’aéronautique. Le VSP a été inventé il y a près d’un siècle comme système de propulsion pour les bateaux. C’est une hélice composée de pales verticales orientables qui tournent sur un moyeu central et s’inclinent de façon à produire une poussée dans la direction souhaitée. Un système qui offre une grande maniabilité aux navires. CycloTech travaille sur un rotor baptisé Cyclogyro qui reprend ce principe pour combiner les avantages de l’adav et du vol horizontal à grande vitesse.

Le principe de fonctionnement du propulseur cycloïdal Cyclogyro avec son moyeu excentré est bien décrit dans cette vidéo. © CycloTech

Le Cyclogyro tourne à 3.100 tr/min

Le système repose sur un moyeu central auquel les pales sont reliées par des biellettes. Le moyeu peut se déplacer à 360° autour de l’axe central. Lorsque l’on joue sur la position du moyeu par rapport à l’axe de rotation, les pales, qui tournent à vitesse constante, vont modifier leur angle d’attaque et ainsi créer une poussée. Neuf prototypes ont été élaborés et le dernier en date devrait être prêt à effectuer un vol de démonstration sur un appareil d’ici la fin de l’année,...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura