Publicité
La bourse ferme dans 8 h 19 min
  • CAC 40

    7 503,27
    0,00 (0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0701
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    2 332,80
    -16,30 (-0,69 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 747,04
    -211,79 (-0,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 394,72
    +6,56 (+0,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,11
    -0,34 (-0,43 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,68 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,28 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 102,44
    -712,12 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 948,12
    +6,34 (+0,04 %)
     
  • GBP/USD

    1,2673
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Cyclisme : le patron du Giro révèle les dessous de l’abandon surprise de Remco Evenepoel

Cyclisme : le patron du Giro révèle les dessous de l’abandon surprise de Remco Evenepoel

La stupeur régnait encore ce lundi matin sur le Giro, après l’abandon soudain et inattendu du champion du monde Remco Evenepoel. Le coureur flamand de 23 ans a quitté la course alors qu’il venait tout juste de récupérer le maillot rose de leader à l’issue du contre-la-montre de la 9e étape. La nouvelle a été vécue comme un séisme sur l’épreuve dont il était annoncé comme l’un des favoris avec le Slovène Primoz Roglic. L’annonce est survenue tard dimanche soir, par l’intermédiaire d’un communiqué de l’équipe Soudal Quick-Step. La décision n’était pas encore officiellement arrivée jusqu’aux oreilles de la direction de course, qui s’en est étonnée ce lundi.

"Evenepoel ? Peut-être ont-ils voulu le protéger"

"L'équipe a agi de manière indépendante, a déclaré à la Gazzetta dello Sport le patron du Giro Mauro Vegni. Il est vrai que des rumeurs circulaient, Soudal-Quick Step était à l'hôtel avec d'autres équipes. Bien sûr, on parle du maillot rose... Ce ne fut pas agréable. Mais comme je l'ai déjà dit, il s'agit de protéger la santé du coureur. Tout le monde ne subit pas les mêmes conséquences après une maladie. Ils ont préféré le retirer de la compétition pour avoir l’esprit plus tranquille. Auraient-ils pu attendre le jour de repos, le lendemain ? C'est un sujet à traiter. Je confirme qu'il n'y a pas eu de communication préalable avec l'organisation. En cela, ils ont commis une erreur, justifiée par le fait qu'ils ont un peu paniqué et n'étaient plus suffisamment lucides pour recourir à une procédure plus habituelle."

La formation Soudal Quick-Step a-t-elle agi avec trop de hâte suite au test positif de Remco Evenepoel, à l’instar de la formation Ineos avec l’Italien Filippo Ganna ? "Je ne me permettrais pas de porter ce type de jugements, a éludé Mauro Vegni. Le personnel de santé des équipes est responsable de l'évaluation de l'état des athlètes. En ce qui concerne Evenepoel, il est jeune, il a une carrière devant lui, ils ont peut-être voulu le protéger." Le peloton reprendra la route mardi dans le cadre de la 10e étape, longue de 196 kilomètres, entre Scandiano et Viareggio. Exit Remco Evenepoel, Geraint Thomas est le nouveau leader du classement général, avec deux points d’avance sur Primoz Roglic.

Article original publié sur RMC Sport