La bourse ferme dans 2 h 39 min
  • CAC 40

    6 626,31
    -7,46 (-0,11 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 095,70
    -21,07 (-0,51 %)
     
  • Dow Jones

    35 084,53
    +153,60 (+0,44 %)
     
  • EUR/USD

    1,1882
    -0,0014 (-0,12 %)
     
  • Gold future

    1 830,10
    -5,70 (-0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    32 693,78
    -987,93 (-2,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    923,07
    -7,29 (-0,78 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,51
    -0,11 (-0,15 %)
     
  • DAX

    15 520,64
    -119,83 (-0,77 %)
     
  • FTSE 100

    7 025,16
    -53,26 (-0,75 %)
     
  • Nasdaq

    14 778,26
    +15,68 (+0,11 %)
     
  • S&P 500

    4 419,15
    +18,51 (+0,42 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3951
    -0,0007 (-0,05 %)
     

Les cycliques en soutien en Europe

·4 min de lecture
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN HAUSSE

par Marc Angrand

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes progressent en début de séance mardi, soutenues par la hausse des valeurs cycliques, qui prend le pas pour l'instant sur le regain d'inquiétude lié à la propagation du variant Delta du coronavirus.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,37% à 6.582,07 points à 08h00 GMT. A Londres, le FTSE 100 prend 0,37% et à Francfort, le Dax avance de 0,6%.

L'indice EuroStoxx 50 est en hausse de 0,41%, le FTSEurofirst 300 de 0,41% et le Stoxx 600 de 0,38%.

Alors que la situation sanitaire avait pesé sur la tendance lundi, la vigueur de la reprise économique en Europe incite les investisseurs à revenir sur les valeurs les plus à même d'en profiter, alors que les défensives avaient bénéficié d'un retour en grâce ces dernières semaines.

Ce mouvement s'appuie entre autres sur le chiffre supérieur aux attentes de l'indice Insee de confiance des ménages en France, en hausse à 102 en juin alors que le consensus Reuters le donnait à 100 et au plus haut depuis 15 mois.

Le regain d'optimisme devrait toutefois rester tempéré par les préoccupations toujours bien présentes liées à la propagation rapide du variant Delta et par la prudence de mise à l'approche de la publication (vendredi) du rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis, susceptible de raviver les tensions liées à l'inflation et aux politiques monétaires.

Les investisseurs surveilleront aussi à 12h00 GMT la première estimation de l'inflation en Allemagne en juin.

VALEURS

Les progressions sectorielles les plus soutenues du début de séance sont pour des secteurs qui bénéficient des perspectives de reprise comme l'énergie, dont l'indice Stoxx gagne 1,03%, la chimie (+0,86%) ou les banques (+0,75%).

A Paris, TF1 et M6 perdent respectivement 0,06% et 0,23% au lendemain de l'élimination en huitièmes de finale de la France de l'Euro 2021 de football, qui devrait peser sur leurs recettes publicitaires d'ici la fin de la compétition.

A la hausse, Rexel gagne 3%, la meilleure performance du SBF 120, après avoir revu à la hausse ses perspectives financières pour cette année après un premier semestre meilleur qu'attendu.

EN ASIE

À la Bourse de Tokyo, l'indice Nikkei a fini la journée sur un repli de 0,81%, le recul des valeurs cycliques ayant pris le pas sur la progression des technologiques.

En Chine, des prises de bénéfice sur les financières et les valeurs liées à la consommation des ménages après cinq séances de hausse ont pesé sur la tendance: le SSE Composite de Shanghai a cédé 0,92% et le CSI 300 des principales capitalisations de Chine continentale a abandonné 1,17%.

A WALL STREET

Les contrats à terme sur les principaux indices américains suggèrent pour l'instant une ouverture en légère hausse pour le Dow Jones mais stable pour le Standard & Poor's 500 et en repli d'environ 0,2% pour le Nasdaq.

Lundi, le S&P et le Nasdaq ont une nouvelle fois fini sur des records alors que le Dow cédait 0,44% à 34.283,27 points.

Le S&P-500 a pris 0,23%, à 4.290,61 points, signant un troisième record de clôture consécutif et le Nasdaq Composite a avancé de 0,98% à 14.500,51.

Les technologiques ont notamment bénéficié du rejet par un juge de plaintes visant Facebook pour tenter de l'obliger à vendre Instagram et Whatsapp, une décision qui pourrait profiter à d'autres grands groupes dans des dossiers antitrust. Facebook a gagné 4,18% et franchi le cap des 1.000 milliards de dollars de capitalisation.

TAUX

Les rendements de référence de la zone euro sont pratiquement stables en début de séance après un net repli lundi dans le sillage de ceux des Treasuries: celui du Bund allemand à dix ans s'affiche à -0,178%, son équivalent français à 0,166%.

Le dix ans américain, à 1,4917%, remonte un peu après une baisse de près de quatre points de base la veille, que des analystes ont expliqué par l'anticipation du rapport sur l'emploi et des ajustements de fin de mois.

CHANGES

Le dollar est en légère hausse face aux autres grandes devises (+0,09%), profitant à la fois du regain d'aversion au risque et des ajustements de positions à l'approche de la publication du rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis.

L'euro retombe ainsi sous 1,1910 dollar.

PÉTROLE

Les cours du pétrole ont effacé leurs pertes du début de séance, liées à la crainte d'un ralentissement de la reprise de la demande de pétrole en raison de la situation sanitaire.

Le Brent est quasi stable à 74,67 dollars le baril après un plus bas à 74,20 et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) gagne 0,08% à 72,97 dollars après être revenu à 72,46.

(Édité par Blandine Hénault)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles