La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2167
    +0,0098 (+0,82 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +16,30 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    47 724,79
    -960,50 (-1,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,28 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +0,11 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,91 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,39 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,45 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,81 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0098 (+0,70 %)
     

Cyberviolences : le 3018, un numéro d'assistance pour les victimes

·1 min de lecture

En parallèle de l'épidémie de Covid-19, les cyberviolences explosent : sur les réseaux sociaux (Facebook, TikTok, Instagram, Discord...), les injures, les menaces, le chantage à la webcam, aux vidéos ou aux photos volées, ou encore les humiliations sont désormais monnaie courante.

Au mois de février 2021, l'association e-Enfance avait ainsi noté une augmentation de 57 % des violences en ligne par rapport à 2019, en particulier chez les jeunes de 15 à 17 ans.

Pour faire face à ce phénomène inquiétant, le Secrétariat d’État en charge de l’Enfance et des Familles et l’Association e-Enfance viennent de lancer (dans le cadre du Plan Urgence Enfance face au Covid-19) un numéro d'assistance pour les victimes : le 3018.

Cyber-harcèlement, revenge porn, usurpation d'identité... le 3018 peut aider !

Gratuit, anonyme et confidentiel, le 3018 met en relation les victimes de cyberviolences (enfants et adolescents) avec des professionnels (psychologues, juristes et spécialistes des outils numériques) spécialistes du cyber-harcèlement, du revenge porn, du chantage à la webcam, de la surexposition aux écrans, des jeux vidéo, de l'exposition à des contenus violents et pornographiques, du contrôle parental, du paramétrage de compte sur les réseaux sociaux, du piratage de compte ou encore de l'usurpation d’identité. Il est à noter que ces spécialistes peuvent aussi s'adresser aux parents des victimes.

3018 : à quoi sert ce numéro ? "Trusted flagger" (c'est-à-dire (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Amygdales, végétations : quand faut-il opérer ?
Confinement : 15 jeux et activités créatives pour occuper les enfants de 3 à 10 ans
Vaccin covid : les femmes enceintes prioritaires dès le 2e trimestre de grossesse
Maladies chroniques et souffrances de l'enfance sont-elles liées ?
Sodas et boissons sucrées : attention, ils diminuent la mémoire des ados