La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 068,59
    -125,57 (-1,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 229,56
    -70,05 (-1,63 %)
     
  • Dow Jones

    34 265,37
    -450,02 (-1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,1348
    +0,0031 (+0,27 %)
     
  • Gold future

    1 836,10
    -6,50 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    31 492,31
    -160,26 (-0,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    870,86
    +628,18 (+258,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,83
    -0,72 (-0,84 %)
     
  • DAX

    15 603,88
    -308,45 (-1,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 494,13
    -90,88 (-1,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 768,92
    -385,10 (-2,72 %)
     
  • S&P 500

    4 397,94
    -84,79 (-1,89 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3555
    -0,0045 (-0,33 %)
     

Cybertruck, l'Arlésienne de Tesla repoussée à début 2023

·2 min de lecture

Dire que le Cybertruck est un personnage de pure fiction serait mentir. Néanmoins, le pick-up électrique de Tesla se fait passablement désirer. Prévu pour la fin 2022, son lancement semble devoir être repoussé à la fin du premier trimestre 2023.

C'est une première fausse note, quelques jours après le concert de louanges adressé à Tesla, après une année 2021 remarquable. L'annonce du chiffre d'affaires sur trois mois qui dépasse pour la première fois les 10 milliards de dollars ; la valorisation boursière record ; le record absolu de livraisons de véhicules malgré les pénuries ; les résultats nets en hausse (1,14 milliard de dollars sur le dernier trimestre 2021) : ces bonnes nouvelles sont balayées par l'information que rapporte l'agence de presse Reuters.

Une "source proche du dossier" a en effet indiqué jeudi à Reuters que Tesla prévoit de repousser à "la fin du premier trimestre 2023" le démarrage de la production (prévu à l'origine pour la fin de l'année 2022) de son très attendu pick-up électrique Cybertruck.

Selon cette source, ce retard serait dû à des modifications apportées par Tesla à son futur pick-up électrique pour le rendre plus attractif alors que la concurrence s'intensifie sur ce segment. "Cette année a été un véritable cauchemar pour la chaîne d'approvisionnement et ce n'est pas fini !", a tweeté fin novembre Elon Musk, alors qu'il était interrogé sur le Cybertruck qui n'arrivait pas.

Tesla n'a pas répondu sur le moment aux sollicitations des Reuters. Il semble acquis, cependant, que la montée en cadence de la production du Model Y (variante crossover de la berline Model 3) passe avant le programme Cyrbertruck. Lequel doit être produit dans la même usine à Austin, Texas.

Elon Musk avait déjà reporté le Cybertruck de fin 2021 à fin 2022

La déception est grande, chez les adorateurs de Tesla. Tout a commencé en novembre 2019, quand personne n'osait croire qu'un quelconque obstacle puisse venir retarder l'accomplissement de la volonté d'Elon Musk. Lors d'une présentation grandiose dont il a le secret (avec fumigènes et lasers), le patron de Tesla dévoilait alors la physionomie iconoclaste du premier véhicule pick-up de la marque. Coup de génie ou bien pure fumisterie ? Les mauvaises langues on[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles