La bourse ferme dans 8 h 28 min
  • CAC 40

    5 797,98
    +18,14 (+0,31 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 705,99
    +16,89 (+0,46 %)
     
  • Dow Jones

    31 961,86
    +424,51 (+1,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,2194
    +0,0025 (+0,21 %)
     
  • Gold future

    1 790,80
    -7,10 (-0,39 %)
     
  • BTC-EUR

    41 450,79
    +17,93 (+0,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 009,72
    +15,06 (+1,51 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,75
    +0,53 (+0,84 %)
     
  • DAX

    13 976,00
    +111,19 (+0,80 %)
     
  • FTSE 100

    6 658,97
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nasdaq

    13 597,97
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 925,43
    +44,06 (+1,14 %)
     
  • Nikkei 225

    30 168,27
    +496,57 (+1,67 %)
     
  • HANG SENG

    30 132,11
    +413,87 (+1,39 %)
     
  • GBP/USD

    1,4158
    +0,0017 (+0,12 %)
     

Cybersécurité : quelles sont les principales menaces en 2021, selon Sophos ?

la rédaction de Futura
·2 min de lecture

Ce mois de janvier est celui des bilans de l’année précédente, mais aussi des prospectives pour la suivante. Du côté de la cybersécurité et des menaces, celles des ransomwares et de l’espionnage ont encore monté d’un cran en 2020. Et les risques vont continuer à s'accroître en 2021 avec le télétravail et l’affaiblissement de l’économie, les opportunités sont nombreuses pour les hackers.

Outre la montée en puissance de la sophistication des attaques, le milieu des hackers semble avoir enclenché une révolution au niveau de son organisation. C’est, ce que souligne le dernier rapport sur les menaces 2021 de l’éditeur de solutions de sécurité Sophos. Les chercheurs de Sophos, aidés de leurs équipes d’intervention rapide et de leurs spécialistes en intelligence artificielle (IA), ont dressé le portrait-robot des menaces pour cette nouvelle année 2021. Les experts ont découvert que les hackers n’opèrent plus vraiment tels des loups solitaires, mais collaborent entre eux, au point de s’organiser en véritables cartels de cybercriminalité. C’est en décortiquant les différentes attaques de 2020 à base de ransomwares que les chercheurs ont pu dresser ce constat. Au lieu d’une grande variété de ransomwares, ils ont découvert que nombre d’entre eux partagent le même code et que certains groupes de ransomwares travaillent en collaboration et non pas en concurrence les uns des autres.

Toujours autour de ces ransomwares, le rapport explique que cette forme de menace a beaucoup évolué et s’adapte de plus en plus aux systèmes de défense de plus en plus renforcés par l'IA dans les entreprises pour les déjouer. Si l’IA et l’apprentissage automatique ont permis de réduire la menace dans les solutions de sécurité, elles sont aussi exploitées par les hackers. Au final, les cybercriminels en profitent pour automatiser leurs attaques. Concrètement, ils n’améliorent pas le ransomware en lui-même. Son code malveillant reste toujours le même. En revanche, ils utilisent l’IA pour éviter que le...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura