Marchés français ouverture 4 h 43 min
  • Dow Jones

    29 260,81
    -329,60 (-1,11 %)
     
  • Nasdaq

    10 802,92
    -65,00 (-0,60 %)
     
  • Nikkei 225

    26 630,02
    +198,47 (+0,75 %)
     
  • EUR/USD

    0,9629
    +0,0018 (+0,18 %)
     
  • HANG SENG

    17 828,21
    -26,93 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    20 485,99
    +738,21 (+3,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    452,34
    +19,24 (+4,44 %)
     
  • S&P 500

    3 655,04
    -38,19 (-1,03 %)
     

Cybersécurité : Google s'offre le géant Mandiant pour rattraper Microsoft

SOPA Images/SIPA

Le groupe Alphabet a finalisé l'acquisition de Mandiant le lundi 12 septembre. Une belle prise, qui pourrait l'aider à rattraper Microsoft dans la cybersécurité.

Percer les secrets des attaquants, connaître leurs faiblesses… Google s’arme face aux cyber-menaces. Le lundi 12 septembre, le groupe américain a finalisé le rachat de l’entreprise de cybersécurité Mandiant pour 5,4 milliards de dollars. Par ce rapprochement, Google s’offre une pointure du secteur. Une référence mondiale dans la prévention des risques et l’analyse des failles de sécurité, citée dans de , ou encore, sur les cyberattaques menées par la Chine contre les Etats-Unis.

Fondée par un ancien officier de l’armée américaine, Mandiant arrive pour prêter renfort à Google Cloud qui possède déjà son propre département de cybersécurité, la "Google Cybersecurity Action Team", dirigé par le britannique, Phil Venables. La firme, qui a investi 10 milliards de dollars dans le secteur sur cinq ans l’an dernier, n’a pas chipoté sur le prix. Deuxième plus grosse acquisition depuis le rachat pour 12,5 milliards de dollars de l’équipementier Motorola en 2011, Google semble confiant dans sa capacité à rattraper les leaders de la sécurité dans le cloud, dont Microsoft avec Azur. Un marché qui pourrait atteindre les 36,43 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2028, rapporte le cabinet Fior Markets.

Microsoft a perdu la manche

L’affrontement entre les deux géants pour racheter Mandiant, au mois de mars, avait été révélé par Bloomberg, juste avant que Microsoft ne se retire des discussions. Une rivalité à la hauteur de leur appétit respectif en matière de cybersécurité. Proche des milieux du renseignement, Mandiant est aujourd'hui l’une des sociétés les mieux valorisées du secteur aux Etats-Unis devant l'américain A10 Networks et la société militaire privée, CACI International. Elle produit, chaque mois, des dizaines de rapports d'alerte. Des documents connus pour leur précision sur les attaques persistantes avancées (APT) ou encore, les failles "Zero-day" - des vulnérabilités qui n'ont encore été découvertes ni par les éditeurs des logiciels, ni par les chercheurs en séc[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi