Marchés français ouverture 1 h 24 min
  • Dow Jones

    32 196,66
    +466,36 (+1,47 %)
     
  • Nasdaq

    11 805,00
    +434,00 (+3,82 %)
     
  • Nikkei 225

    26 551,82
    +124,17 (+0,47 %)
     
  • EUR/USD

    1,0409
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • HANG SENG

    19 907,22
    +8,45 (+0,04 %)
     
  • BTC-EUR

    29 211,08
    +561,26 (+1,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    682,44
    +1,33 (+0,20 %)
     
  • S&P 500

    4 023,89
    +93,81 (+2,39 %)
     

Cybersécurité : La Cnil débordée en 2021, entre réglementation sur les cookies et lutte contre les rançongiciels

Mario FOURMY/SIPA

BIG BROTHER - La Cnil a pris un nombre record de sanctions en 2021, le montant cumulé des sanctions bondissant à 214 millions d’euros suite aux amendes contre Google et Facebook

Une année record. Si le nombre de plaintes auprès de la Cnil semble avoir atteint un « plateau élevé » à plus de 14.000, l’année 2021 a été « sans précédent » sur le plan des sanctions. L’institution garante de la vie privée et de la liberté des internautes en France souligne dans son rapport annuel, publié ce mercredi « le nombre de mesures adoptées (18 sanctions et 135 mises en demeure) » et « le montant cumulé des amendes, qui atteint plus de 214 millions d’euros » (+55 %).

Parmi les gros dossiers, qui expliquent ces chiffres records, la gestion des cookies, des traceurs utilisés par les géants publicitaires, est au sommet de la pile. Après avoir laissé un temps d’adaptation aux entreprises, la Cnil a pu cette fois s’appuyer sur la réglementation européenne RGPD, qui prévoit des amendes allant jusqu’à 4 % du chiffre d’affaires. Ainsi, Google et Facebook ont été sanctionnés en décembre à hauteur de respectivement 150 et 60 millions d’euros, car « ils ne permettaient pas à des millions d’internautes de refuser les cookies aussi facilement que de les accepter », a rappelé la présidente de la Cnil Marie-Laure Denis lors d’une conférence de presse.

Quatorze signalements de violations de données par jour

Les de(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Présidentielle 2022 : Souveraineté numérique, démantèlement de Facebook… Avec les réseaux sociaux, Macron et Le Pen croient à la magie
Android : Google utiliserait les données de vos messages et appels sans votre autorisation
20 Mint : « Il ne faut pas s’attendre à gagner des millions avec ses données personnelles », prévient Nicolas Jaimes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles