La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 963,38
    -310,93 (-1,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Cyberguerre en Ukraine : 11 questions pour comprendre le conflit numérique avec la Russie

cyberguerre ukraine russie
cyberguerre ukraine russie

Quatre mois après le début des hostilités, on commence à avoir une bonne vision de la manière dont se déroule la cyberguerre entre la Russie et l’Ukraine. Et cela, malgré l’inévitable brouillard de la guerre qui empêche de tout savoir aujourd’hui.

L’invasion lancée par le Kremlin le 24 février 2022 s’est déroulée avec des forces militaires se déployant sur terre, sur mer et dans les airs. Mais l’assaut de la Russie contre l’Ukraine a aussi un pendant numérique, beaucoup moins médiatique. Un assaut mêlant attaques informatiques, tentatives de désinformation, destructions de réseau et opérations d’espionnage.

Cette bataille qui se joue dans le cyber est plus discrète que ce qui se passe sur le champ de bataille — et moins apocalyptique que ce que certains observateurs redoutaient. Quelles sont les forces en présence ? Quelle est la forme des attaques observées ? Que font les autres pays non directement belligérants ? Voici quelques éléments pour répondre à vos questions.

Quelles sont les forces en présence en Russie ?

L’ordre de bataille des troupes cyber de la Fédération de Russie est bien documenté. Soupçonnée de s’appuyer sur des unités spécialisées pour lancer des actions d’espionnage ou malveillantes, la Russie est en effet perçue depuis environ dix ans comme l’agresseur numéro un. Ce qui explique l’intense travail de recherche sur ses services et leur division du travail.

[Lire la suite]

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles