La bourse ferme dans 5 h 37 min
  • CAC 40

    6 759,68
    +35,87 (+0,53 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 145,67
    +27,72 (+0,67 %)
     
  • Dow Jones

    35 116,40
    +278,24 (+0,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,1860
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 816,00
    +1,90 (+0,10 %)
     
  • BTC-EUR

    31 896,57
    -894,37 (-2,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,58
    -18,86 (-2,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,37
    -0,19 (-0,27 %)
     
  • DAX

    15 679,10
    +124,02 (+0,80 %)
     
  • FTSE 100

    7 136,43
    +30,71 (+0,43 %)
     
  • Nasdaq

    14 761,29
    +80,23 (+0,55 %)
     
  • S&P 500

    4 423,15
    +35,99 (+0,82 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,08
    -57,75 (-0,21 %)
     
  • HANG SENG

    26 426,55
    +231,73 (+0,88 %)
     
  • GBP/USD

    1,3937
    +0,0022 (+0,16 %)
     

Cyberattaques : l'Union européenne va se doter d’une unité de défense commune

·2 min de lecture

L'Union européenne prend le taureau par les cornes. Devant la recrudescence des attaques informatiques et autres ransomwares, des réponses coordonnées et concrètes dans le domaine de la cybersécurité sont nécessaires. C'est en tout cas ce qu'indique l'UE dans un rapport où elle exprime son souhait de voir les acteurs de l'union prêts à réagir collectivement et à partager des informations entre eux. C'est dans cet intérêt qu'une plateforme commune pour contrer les cyberattaques d'envergures sera progressivement mise en place. Son nom : la Joint Cyber Unit.

La Commission européenne préconise dans son rapport une création en quatre étapes dans le cadre d'un processus « graduel et transparent ». L'objectif est de mettre en place la Joint Cyber Unit en phase opérationnelle pour le mois de juin 2022 avant d'être pleinement efficiente en juin 2023. Concrètement, cette plateforme « virtuelle et physique » fonctionne à travers 4 piliers pour coordonner l'ensemble de ses actions : la résilience, dont le but sera de repérer les attaques puis d'y répondre, le respect des lois européennes en vigueur, la cyberdéfense et la cyberdiplomatie. Ces piliers seront tous régis par des agences de sécurité européennes, la Commission européenne et les ministères de la Défense et des Affaires étrangères de chaque pays membre.

Une plateforme physique et virtuelle

Les investissements nécessaires à la mise en place de cette unité commune seront fournis par la Commission européenne, principalement par le biais du programme « Europe numérique ». Ces fonds vont permettre de construire la plateforme de manière physique et virtuelle, puis d'établir des canaux de communication sécurisés et d'améliorer les capacités de ripostes de l'Union face aux menaces étrangères.

Josep Borrell, Haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, a déclaré dans le rapport fourni par l'UE : « L'unité cybernétique commune est une étape très importante pour l'Europe afin de protéger...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles