Marchés français ouverture 3 h 12 min
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,20 (+1,85 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,65 (+1,55 %)
     
  • Nikkei 225

    28 799,50
    -64,82 (-0,22 %)
     
  • EUR/USD

    1,1906
    -0,0018 (-0,15 %)
     
  • HANG SENG

    28 708,93
    -389,36 (-1,34 %)
     
  • BTC-EUR

    42 346,30
    +251,07 (+0,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 020,32
    +77,15 (+8,18 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     

Cyberattaques contre des hôpitaux : "On est davantage dans une logique crapuleuse que politique ou idéologique", estime un chercheur

franceinfo
·1 min de lecture

L'hôpital Villefranche-sur-Saône (Rhône) est, depuis lundi 15 février, victime d'une cyberattaque comme ce fut le cas pour l'hôpital de Dax la semaine dernière. Pour Nicolas Arpagian, enseignant à l’Ecole de guerre économique (EGE), invité de franceinfo mardi, les pirates informatiques agissent de façon "très opportuniste : l'hôpital n'est pas forcément une cible délibérée, il n'y a pas l'intention de créer de trouble sur la prestation de soins. C'est à la limite un acteur, une entreprise comme les autres", affirme le chercheur.

Un problème d'investissement et de mise à jour

En effet, poursuit Nicolas Arpagian, il n'y a pas de démarche "politique ou idéologique : on est davantage dans une logique crapuleuse, sinon il y aurait une revendication comme on l'avait vu lors des attaques de collectivités locales en 2015/2016, dans le cadre du jihadisme". Néanmoins, avec la pandémie, les hôpitaux sont des "proies, concède le chercheur. Ils sont détenteurs de données, leur activité est critique" en cette pandémie.

"Faute de pouvoir empêcher les attaques, il faut en limiter l'impact", estime Nicolas Arpagian. Si un mail infecte les (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi