Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 010,83
    -12,91 (-0,16 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 955,01
    -11,67 (-0,23 %)
     
  • Dow Jones

    37 983,24
    -475,84 (-1,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0646
    -0,0085 (-0,79 %)
     
  • Gold future

    2 360,20
    -12,50 (-0,53 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 273,84
    -1 328,55 (-2,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    85,45
    +0,43 (+0,51 %)
     
  • DAX

    17 930,32
    -24,16 (-0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 995,58
    +71,78 (+0,91 %)
     
  • Nasdaq

    16 175,09
    -267,10 (-1,62 %)
     
  • S&P 500

    5 123,41
    -75,65 (-1,46 %)
     
  • Nikkei 225

    39 523,55
    +80,92 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    16 721,69
    -373,34 (-2,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,2451
    -0,0104 (-0,83 %)
     

Une cyberattaque met en panne les sites des Côtes-d’Armor

Une cyberattaque par ransomware contre un prestataire de service a mis à l’arrêt plusieurs sites du département des Côtes-d’Armor en Bretagne. D’autres victimes ont été recensées.

Plusieurs sites du département des Côtes-d’Armor en Bretagne sont actuellement indisponibles ce 15 mai, après une cyberattaque ayant touché un prestataire de service. L’administration locale est pour l’instant joignable par téléphone et par courriel, mais il est impossible de chercher des informations sur les plateformes publiques.

La page d'accueil du site du département. // Source : Numerama
La page d'accueil du site du département. // Source : Numerama

La page d’accueil du site du département. // Source : Numerama

Le département subi en réalité les conséquences d’une attaque contre son hébergeur, le groupe DIS nous apprend le magazine spécialisé MagIt. Cette société basée à Lille a en effet subi une cyberattaque par ransomware. Le site de l’entreprise indique « nous subissons actuellement une attaque d’envergure. Nous avons pris l’initiative de couper les accès extérieurs de l’ensemble des infrastructures. Actuellement, vos services ne sont pas accessibles. Nous faisons le maximum pour rétablir la situation le plus rapidement possible ». Le groupe de ransomware ALPHV a revendiqué l’attaque le 16 mai.

Une croissance des attaques contre les prestataires

D’autres victimes collatérales sont à déplorer, telles que le média Actu.fr. Le site d’actualité locale était à l’arrêt durant quelques heures ce 13 mai avant un retour la normale en fin de journée.

PUBLICITÉ

Les attaques contre les prestataires ne sont pas nouvelles et sont rapidement visibles compte tenu du nombre de victimes derrière.

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Les sites du département sont indisponibles ce 15 mai. // Source : Tourisme Côtes-d'Armor