La bourse ferme dans 8 h 22 min
  • CAC 40

    6 675,90
    0,00 (0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 116,62
    +27,32 (+0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 838,16
    -97,31 (-0,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,1881
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 811,90
    -10,30 (-0,57 %)
     
  • BTC-EUR

    32 372,21
    -1 781,23 (-5,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    932,19
    -28,70 (-2,99 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,03
    -0,23 (-0,32 %)
     
  • DAX

    15 568,73
    +24,34 (+0,16 %)
     
  • FTSE 100

    7 081,72
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nasdaq

    14 681,07
    +8,39 (+0,06 %)
     
  • S&P 500

    4 387,16
    -8,10 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    27 641,83
    -139,19 (-0,50 %)
     
  • HANG SENG

    26 175,68
    -60,12 (-0,23 %)
     
  • GBP/USD

    1,3906
    +0,0023 (+0,17 %)
     

Quelle est cette cyberattaque qui menace des milliers d'entreprises ?

·2 min de lecture

Après l’affaire dite Solarwinds qui avait fait trembler les administrations américaines et de très grosses entreprises sur la Planète dont Microsoft, c’est une cyberattaque qui pourrait impacter des milliers de petites sociétés qui a eu lieu ce week-end. Elle a déjà entraîné la fermeture de 800 supermarchés en Suède. Tout provient de l’attaque de l’entreprise américaine Kaseya. Éditeur de logiciels de gestion de réseau, la firme a été la cible principale des pirates et c’est via ses serveurs qu'ils ont pu implanter un ransomware chez de très nombreux clients de la société.

La charge virale était simplement placée dans une mise à jour du logiciel VAS de l’éditeur et a encore la capacité d'impacter les 40.000 clients de Kaseya. La firme a donc demandé à ses clients de désactiver VAS, mais le ransomware a quand même contaminé immédiatement une quarantaine de clients dont l’enseigne suédoise de supermarchés Coop dont les caisses étaient paralysées. Pour le moment, une douzaine de pays différents auraient déjà été touchés, selon un rapport publié par le spécialiste de la sécurité Eset. Environ 1.000 entreprises exploitant directement VAS risquent également d’être victimes de l’attaque dans les prochains jours, mais les dommages collatéraux pourraient être bien plus importants et concerner des milliers de petites structures parmi lesquelles des écoles, de petits organismes du secteur public, des agences de voyages et de loisirs, des coopératives de crédit et des comptables…

Voici la page d’explications qui s’affiche chez les victimes pour qu’ils puissent régler la rançon et déchiffrer leurs données. © Eset
Voici la page d’explications qui s’affiche chez les victimes pour qu’ils puissent régler la rançon et déchiffrer leurs données. © Eset

L’ombre des hackers russes

Il s’agit d’une attaque par ransomware aussi importante, voire plus que la fameuse WannaCry de 2017. Pour le moment, les pirates réclament un total cumulé de rançons de 70 millions de dollars pour déchiffrer les données des entreprises. Si elles ne règlent pas leur rançon, ils menacent de publier leurs données de façon publique.

Selon plusieurs...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles