La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2167
    +0,0098 (+0,82 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +16,30 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    48 438,70
    +422,33 (+0,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,28 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +0,11 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,91 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,39 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,45 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,81 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0098 (+0,70 %)
     

Cyberattaque : l’un des plus grands risques pour l’économie mondiale ?

Source AFP
·1 min de lecture
Le président de la Banque centrale américaine a jugé dans une interview qu'une cyberattaque est l'un des plus grands risques pour la finance mondiale. (illustration)

Le président de la Banque centrale américaine a jugé, dans une interview, qu'une cyberattaque est l'un des plus grands risques pour la finance mondiale.

Faut-il craindre que des hackeurs déstabilisent l'économie de la planète ? Le président de la Banque centrale américaine est plus inquiet du risque d'une cyberattaque à grande échelle que d'une crise financière mondiale semblable à celle de 2008. Les risques d'une crise ressemblant à celle de 2008 avec un besoin de renflouement des banques par les gouvernements « sont très, très faibles », a déclaré Jerome Powell, au cours de l'émission 60 minutes sur la chaîne américaine CBS news.

« Le monde change. Le monde évolue. Et les risques aussi. Et je dirais que le risque que nous surveillons le plus est le cyber-risque », a-t-il dit, ajoutant que c'est une inquiétude partagée par de nombreux gouvernements, de grandes entreprises privées, en particulier financières. C'est aussi contre ce risque que tous ces acteurs investissent le plus.

Jerome Powell a souligné que la Réserve fédérale (Fed) envisage différents types de scénarios. « Il existe des scénarios dans lesquels [?] le système de paiements ne peut pas fonctionner. Les paiements ne peuvent pas être effectués. Il existe des scénarios dans lesquels une grande institution financière perdrait la capacité de suivre les paiements qu'elle effectue et des choses de ce genre », a-t-il détaillé.

La Fed envisage aussi la possibilité qu'une partie ou même une grande partie du système financier puisse s'arrêter. « Nous passons donc beaucoup de temps, d'énergie et d'argent pour nous prémunir contre ça », a souligné le patron (...)

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :