Marchés français ouverture 1 h 49 min
  • Dow Jones

    31 188,38
    +257,86 (+0,83 %)
     
  • Nasdaq

    13 457,25
    +260,07 (+1,97 %)
     
  • Nikkei 225

    28 714,70
    +81,24 (+0,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,2139
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    29 981,24
    +338,96 (+1,14 %)
     
  • BTC-EUR

    28 534,57
    -77,48 (-0,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    686,85
    -13,76 (-1,96 %)
     
  • S&P 500

    3 851,85
    +52,94 (+1,39 %)
     

Cupra Formentor: la sportive de Luca De Meo, nouveau DG de Renault

·2 min de lecture

ESSAI AUTO DU WEEK-END - C’est une marque entièrement nouvelle, vouée au sport automobile. Créée par Seat (groupe Volkswagen), elle a été voulue par Luca De Meo, l’ex-PDG de la firme espagnole devenu DG de Renault l’été dernier. Un exemple pour Alpine ? La première voiture, le SUV compact Formentor, est réussie et procure un sacré plaisir. Mais le confort est rude.

La naissance d’une marque automobile est un phénomène rarissime. Et la réussite d’un nouveau label encore plus. Ces dernières décennies, seul Toyota est parvenu à imposer sa griffe luxueuse Lexus - créée en 1989 pour le marché américain. Et ce, grâce à une exemplaire fiabilité. Sinon, Infiniti (Nissan), s’est piteusement retiré d’Europe, après un échec patent. DS (PSA) fait un flop en Chine et ne perce guère en Europe. L’arrivée de Cupra tient donc du pari fou. Et ce, d’autant que sa maison-mère espagnole Seat (groupe Volkswagen) est elle-même dépourvue de la moindre image. Mais quelle mouche a donc piqué Luca De Meo, l’ex-PDG de Seat, qui l’a voulue ? Devenu , l’Italien va-t-il utiliser ce précédent pour dynamiser Alpine, recréée il y a trois ans après plus de vingt ans d’interruption ? Il est vrai que le dirigeant a une sacrée expérience. N’avait-il pas relancé Abarth, du temps où il travaillait pour le groupe turinois ?

Pour son premier modèle entièrement original sous sa marque, Cupra met sur le marché un SUV compact surbaissé, le Formentor. Tout entier tourné vers le plaisir. Sans compromis. Et ce, dans une première déclinaison politiquement incorrecte à souhait, avec une motorisation à essence de 310 chevaux ! Si la marque est nouvelle, il existait déjà des Seat Cupra depuis 2018. C'était des déclinaisons performantes des Leon puis Ateca, vendues à 55.000 unités tout de même. Il y a eu aussi des petites Ibiza Cupra, dans les années 2000. Produit à Martorell (près de Barcelone), le nouveau véhicule est commercialisé depuis la fin octobre. En 2021, viendront des hybrides rechargeables plus en phase avec les exigences politiques d’aujourd’hui, mais aussi des diesels et modèles à essence plus modestes, de 150 chevaux.

Ligne un peu bling-bling, tout-écran agaçant

Ce Formentor arbore des lignes plutôt harmonieuses, équilibrées dans leurs proportions, mélangeant habilement galbes et formes acérées, biseautées, très agressives même. L’ensemble apparaît bling-bling, a[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi