La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 783,41
    -135,09 (-2,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 348,60
    -78,54 (-2,29 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,27 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9693
    -0,0145 (-1,47 %)
     
  • Gold future

    1 651,70
    -29,40 (-1,75 %)
     
  • BTC-EUR

    19 530,46
    -319,29 (-1,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    434,61
    -9,92 (-2,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,43
    -4,06 (-4,86 %)
     
  • DAX

    12 284,19
    -247,44 (-1,97 %)
     
  • FTSE 100

    7 018,60
    -140,92 (-1,97 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,88 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 153,83
    -159,30 (-0,58 %)
     
  • HANG SENG

    17 933,27
    -214,68 (-1,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,0857
    -0,0398 (-3,54 %)
     

Cuisson des pâtes, foot et TGV: ces polémiques ubuesques qui éclipsent les tragédies climatiques

IPA PRESS ITALY/SIPA

EDITO - Polémiques et tragédies pour s’adapter à un monde qui n’est plus celui de l’abondance ne vont désormais cesser de se multiplier.

Le réchauffement climatique et la crise énergétique ont provoqué en France et mais aussi polémiques sur les efforts à faire pour s’adapter au "Nouveau monde" qui n’est plus celui de l’abondance. Mais il n’y a pas qu’en France que se multiplient aussi bien les tragédies que les tragi-comédies ou même les folles comédies!

Evoquons par exemple une tragédie que personne ne veut voir. Au les deux tiers du pays sont sous l’eau et si l’on compte déjà 1.300 morts, on sait pertinemment qu’il y en aura beaucoup plus car les inondations ont détruit les infrastructures. On ne peut apporter secours aux centaines de milliers d’habitants qui n’ont plus ni maison ni eau ni nourriture. Les épidémies déferlent car un malheur ne vient jamais seul. Et ce pays, qui contribue pour fort peu au réchauffement climatique n’aura pas les moyens de sa reconstruction. D’autant que l’aide internationale leur sera comptée car la corruption au Pakistan est un des autres fléaux quasi naturels qui fait dire à ces naufragés "vivre ici, c’est vivre en enfer…"

Il y a donc les tragédies comme celle que vit le Pakistan, mais il y a aussi les tragi-comédies. Ainsi, l’Italie est en ébullition, non pas à cause des grandes chaleurs, mais en raison de la cuisson des pâtes qui est, il est vrai un aliment national. Or un prix Nobel de physique, Giorgio Parisi, vient de suggérer, afin de faire des économies d’énergie, que l’on baisse le gaz sous la casserole, voire qu’on le coupe carrément une fois qu’on y a plongé les pâtes dans l’eau bouillante. Mais il faut laisser le couvercle sur la casserole, sinon ça ne cuit pas. Et les Italiens, qui ont le tempérament chaud, se sont enflammés.

Lire aussi

De la cuisson des pâtes à la viande privée de pub...

Les plus grands chefs sont montés aux fourneaux médiatiques pour protester de ce que de telles méthodes rendaient les pâtes pâteuses, caoutchouteuses. Et certains de s’interroger: "Ne serait-il pas plus facile de faire la paix en Ukraine avec la Russie, plutôt de pr[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi