La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 754,27
    +77,25 (+0,22 %)
     
  • Nasdaq

    15 200,81
    +110,61 (+0,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 600,41
    -204,44 (-0,71 %)
     
  • EUR/USD

    1,1612
    -0,0034 (-0,29 %)
     
  • HANG SENG

    26 132,03
    +5,10 (+0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    54 742,12
    +2 630,32 (+5,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 518,70
    +1 276,02 (+525,81 %)
     
  • S&P 500

    4 566,67
    +21,77 (+0,48 %)
     

Comment Cuba fabrique des pianistes stars de renommée internationale

·2 min de lecture

Au festival Jazz in Marciac, qui s’achève ce 4 août, les pianistes cubains ont fait un tabac, notamment Roberto Fonseca et Alfredo Rodriguez. Un succès révélateur de la spectaculaire percée de ces musiciens venus de Cuba sur la scène jazz internationale. Les explications du phénomène musical.

Un moment de grâce. Ce 1er août, le pianiste cubain Roberto Fonseca a réussi une prouesse, qui a subjugué le public du grand chapiteau de Jazz in Marciac. Entouré de ses excellents musiciens, le bassiste Yandy Martinez et le batteur Ruly Herrera, il a osé mélanger sa musique avec celle venue d’Europe de l’Est, des "nouvelles voix bulgares", huit jeunes chanteuses dirigées par le chef d’orchestre Georgi Petkov. Pari osé mais réussi. Ces mystérieuses voix bulgares, aiguës et chaleureuses, se sont parfaitement intégrées aux rythmiques latinos du trio de Fonseca. Ces choristes venues de l’Est sont, certes, restées très stoïques pendant tout le concert, certaines osant un léger déhanchement ; mais le coeur bulgare a bien tenu le tempo latino et lui a surtout donné une couleur inédite.

Sacré Roberto Fonseca. Chaque année, l’artiste de 46 ans revient à Jazz in Marciac. Et chaque année, il crée un spectacle inédit, dont il donne la primeur aux spectateurs du festival du Gers. Par exemple, en 2018, il avait invité le trompettiste Erik Truffaz et le DJ Gilles Peterson, qui avait fait danser le public avec ses sons électro. "Aller à Marciac, c’est comme revenir à la maison et montrer à ma famille ma meilleure chanson", nous confie l’artiste. Fonseca est d’abord venu à Marciac avec l’orchestre Buena Vista Social Club: "Tout de suite, j’ai remarqué le toucher de ce pianiste", se souvient Jean-Louis Guilhaumon, le président et fondateur du festival, qui exultait, au premier rang, ce 1er août, en découvrant le métissage latino-bulgare.

Des musiciens formés à la musique classique

D’autres pianistes cubains ont été à l’honneur lors de cette édition 2021 très particulière de Jazz in Marciac , qui s’achève ce 4 août. Alfredo Rodriguez, virtuose de 35 ans, a fait un tabac, le 31 juillet, aux côtés du bassiste venu du Cameroun, Richard Bona. Avec des improvisions qui ont révélé une dextérité et un groove étonnants. Ce jeune pianiste, déjà nominé aux Grammy Awards et repéré par le cél[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles