La bourse est fermée

CSG: les syndicats de fonctionnaires rejettent les propositions du gouvernement

1 / 2

CSG: les syndicats de fonctionnaires rejettent les propositions du gouvernement

Ces mesures visent à compenser la hausse de 1,7 point de CSG qui entrera en vigueur au premier janvier 2018. Les syndicats de fonctionnaires estiment qu'ils n'obtiendront pas de pouvoir d'achat supplémentaire.

Le gouvernement a proposé mercredi aux syndicats de la fonction publique un premier "scénario" visant à compenser la hausse de la CSG pour les fonctionnaires, rejeté en bloc par les syndicats qui dénoncent "des engagements présidentiels non tenus", a-t-on appris auprès de leurs porte-parole.

Selon la CGT, la CFDT, FO, l'Unsa et Solidaires, un seul "scénario" leur a été présenté. Il prévoit "une suppression de la cotisation exceptionnelle de solidarité (CES), de 1% pour les fonctionnaires" et de la cotisation maladie de 0,75% pour les contractuels, ainsi qu'une "indemnité compensatoire au 1er janvier" qui pourrait être "dégressive", c'est-à-dire diminuer au fur et à mesure que l'agent avance dans sa carrière.

Mais cette "compensation" ne s'appliquerait pas aux nouveaux entrants dans la fonction publique. Elle exclurait également de l'assiette de calcul, les heures supplémentaires ou les astreintes, le travail de nuit, pourtant assujettis à la CSG.

Un scénario qui ne satisfait pas

"Il n'y a qu'un scénario sur la base d'une indemnité compensatoire qui ne permettra pas de compenser intégralement la hausse de la CSG et dont certains seront exclus", a résumé Luc Farré de l'Unsa.

"En tout état de cause l'octroi de points dans la grille indiciaire n'est pas retenu et il nous est confirmé que le gouvernement n'entend pas augmenter le pouvoir d'achat des fonctionnaires contrairement aux...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi