Marchés français ouverture 2 h 2 min
  • Dow Jones

    30 046,24
    +454,97 (+1,54 %)
     
  • Nasdaq

    12 036,79
    +156,15 (+1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    26 366,68
    +201,09 (+0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,1901
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    26 703,65
    +115,45 (+0,43 %)
     
  • BTC-EUR

    15 827,57
    -199,40 (-1,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    373,24
    +3,49 (+0,94 %)
     
  • S&P 500

    3 635,41
    +57,82 (+1,62 %)
     

Le CSA demande aux réseaux sociaux plus de transparence dans leur lutte contre les fake news

·2 min de lecture
Le CSA demande aux réseaux sociaux plus de transparence dans leur lutte contre les fake news
Le CSA demande aux réseaux sociaux plus de transparence dans leur lutte contre les fake news

11 plateformes ont répondu au questionnaire du CSA, dont les réseaux sociaux principaux, Facebook, Instagram, Twitter, Snapchat, Youtube et LinkedIn. Le compte-rendu de l'application et de l'effectivité des mesures mises en œuvre en 2019 est de prime abord plutôt positif : "le CSA constate d’une manière générale que les opérateurs se sont saisis de l'enjeu de la lutte contre la diffusion de fausses informations, en suivant plusieurs de ses recommandations". Mais malgré ces efforts, ce tout premier bilan reste en demi-teinte, le CSA estimant que "ces mesures doivent encore être approfondies".

Si les réseaux sociaux ont bien tous mis en place un dispositif de signalement de fausses informations, notamment dans le cadre des élections, ces outils peuvent — et doivent selon le CSA — être améliorés en terme d'accessibilité, de clarté et d'ergonomie. Le CSA suggère par exemple aux plateformes de "simplifier cet outil afin que l'envoi d'un signalement puisse être finalisé en trois clics maximum."

D'autres recommandations insistent sur la pédagogie et l'information aux utilisateurs, comme la mise en place de partenariats entre réseaux sociaux et médias de fact-checking, ainsi que la publication des documents de vérification des informations, qui pourraient servir à d'autres plateformes, et permettre aux utilisateurs de mieux comprendre pourquoi tel ou tel poste a été supprimé.

Manque d'informations sur les moyens humains et financiers utilisés

Là où Facebook, Instagram, Twitter et compagnie ont perdu le plus de points, c'est sur la transparence. Malgré leur bonne volonté affichée, le CSA a estimé que les plateformes n'ont pas fourni assez d'éléments sur le fonctionnement de leurs dispositifs de lutte contre les fake news. "En règle générale, peu d'informations ont été fournies sur les moyens humains et financiers déployés pour lutter contre la manipulation de l'information et sur l'intelligibilité des algorithmes", est-il noté dans le rapport.

Les réseaux n'avaient pourtant pas

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Virgin Galactic vient de révéler un nouveau jet commercial supersonique conçu par Rolls-Royce
Snapchat lance une fonctionnalité pour ajouter de la musique sur les vidéos, à la manière de TikTok
Le Boeing 737 Max pourrait reprendre ses vols le mois prochain s'il effectue ces changements
Covid-19 : le directeur de l'OMS déclare qu'il n'y aura peut-être jamais de "solution miracle" contre le virus
Google lance le Pixel 4a, son nouveau smartphone milieu de gamme à 349€