La bourse ferme dans 2 h 41 min
  • CAC 40

    7 212,15
    +92,32 (+1,30 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 263,42
    +54,27 (+1,29 %)
     
  • Dow Jones

    33 949,01
    -207,68 (-0,61 %)
     
  • EUR/USD

    1,0784
    +0,0066 (+0,61 %)
     
  • Gold future

    1 893,90
    +3,20 (+0,17 %)
     
  • BTC-EUR

    21 077,77
    -539,25 (-2,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    523,82
    -13,08 (-2,44 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,93
    -0,54 (-0,69 %)
     
  • DAX

    15 593,36
    +181,31 (+1,18 %)
     
  • FTSE 100

    7 942,65
    +57,48 (+0,73 %)
     
  • Nasdaq

    11 910,52
    -203,27 (-1,68 %)
     
  • S&P 500

    4 117,86
    -46,14 (-1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,35
    -22,11 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    21 624,36
    +340,84 (+1,60 %)
     
  • GBP/USD

    1,2180
    +0,0110 (+0,91 %)
     

Cryptomonnaies : la société de prêts Genesis dépose le bilan

Travis/Adobe Stock

La chute de FTX n'en finit pas de faire des vagues. Genesis, une plateforme de prêts en cryptomonnaies, s'est placée sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, disant subir les répercussions de la spectaculaire implosion de la Bourse de crytomonnaies FTX. L'entité principale, Genesis Global Holdco, et deux de ses filiales (Genesis Global Capital et Genesis Asia Pacific) ont déposé jeudi soir des documents auprès du tribunal des faillites du district sud de New York.

Les autres filiales de la société new-yorkaise, spécialisées dans les produits dérivés, les opérations au comptant et la protection de cryptoactifs, ainsi que sa branche dédiée au courtage ne sont en revanche pas concernées par cette procédure et poursuivent leurs activités, a précisé Genesis.

La plateforme, qui indique avoir plus de 100.000 créanciers et entre 1 et 10 milliards de dollars d'actif comme de passif, est la dernière victime de l'effondrement de FTX et de la société de courtage et d'investissement Alameda Research. Leur fondateur, Samuel Bankman-Fried, est inculpé aux Etats-Unis, notamment pour fraude et association de malfaiteurs. Il est soupçonné d'avoir utilisé des fonds déposés par des clients de FTX pour réaliser des opérations financières spéculatives par le biais d'Alameda Research.

FTX et Alameda ont déposé le bilan en novembre, créant une onde de choc pour l'ensemble du marché des cryptomonnaies. Quelques jours après ces faillites, Genesis, une filiale de Digital (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Lourde amende pour Uber, condamné à requalifier les contrats de 139 chauffeurs
Aéronautique : Rolls Royce conçoit le moteur d’avion le plus grand au monde
Netflix fait le plein d’abonnés et s’envole sur le Nasdaq : le conseil Bourse
Qu'est-ce que le phénomène de cisaillement qui a entraîné une centaine d'accidents d'avion ?
Alphabet (Google) : 12.000 emplois vont être supprimés dans le monde