La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 143,00
    -58,14 (-0,81 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 272,19
    -43,71 (-1,01 %)
     
  • Dow Jones

    35 911,81
    -201,79 (-0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,1416
    -0,0044 (-0,39 %)
     
  • Gold future

    1 817,30
    -4,10 (-0,23 %)
     
  • BTC-EUR

    37 545,90
    -861,94 (-2,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 037,76
    +12,03 (+1,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,27
    +2,15 (+2,62 %)
     
  • DAX

    15 883,24
    -148,36 (-0,93 %)
     
  • FTSE 100

    7 542,95
    -20,90 (-0,28 %)
     
  • Nasdaq

    14 893,75
    +86,95 (+0,59 %)
     
  • S&P 500

    4 662,85
    +3,82 (+0,08 %)
     
  • Nikkei 225

    28 124,28
    -364,82 (-1,28 %)
     
  • HANG SENG

    24 383,32
    -46,48 (-0,19 %)
     
  • GBP/USD

    1,3680
    -0,0030 (-0,22 %)
     

Cryptomonnaies : pour une majorité de banques suisses, c'est du sérieux

·1 min de lecture

Après avoir gagné en popularité en 2021, en pleine reprise post-Covid marquée par l'incertitude en Bourse, les cryptomonnaies continuent de tracer leur sillon auprès des acteurs de la finance traditionnelle. Si la Suisse s'est déjà dotée d'une fiscalité favorable pour les détenteurs de ces nouveaux actifs numériques, l'accélération est notable auprès des banques du pays, puisque 55% d'entre elles déclarent prévoir de lancer une offre de placement en cryptomonnaies au cours des trois prochaines années, selon un baromètre publié par le cabinet d'audit et de conseils EY.

Jusqu'ici prudentes à l'égard de ces actifs échangés sur la blockchain, car jugés trop volatils, cette majorité de banques suisses pensent désormais que les cryptomonnaies vont devenir une catégorie de placement classique d'ici dix ans, au même titre que les actions et obligations, indique ce baromètre annuel réalisé auprès de 90 établissements bancaires.

Recherche de diversification

En quête de diversification pour leurs clients, ce sont d'ailleurs les banques privées (à 68%) qui y voient un intérêt. Et de confirmer une tendance qui se vérifie également aux Etats-Unis, où les banques BNY Mellon, Goldman Sachs ou encore Morgan Stanley ont également sauté le pas de ces actifs s'échangeant sur des plateformes spécifiques.

La plupart ont communiqué sur le bitcoin, la doyenne des (...) Lire la suite sur La Tribune.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles