La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 568,82
    +87,23 (+1,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 109,10
    +50,05 (+1,23 %)
     
  • Dow Jones

    35 061,55
    +238,20 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1770
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 802,10
    -3,30 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    29 405,12
    +627,19 (+2,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    786,33
    -7,40 (-0,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,17
    +0,26 (+0,36 %)
     
  • DAX

    15 669,29
    +154,75 (+1,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 027,58
    +59,28 (+0,85 %)
     
  • Nasdaq

    14 836,99
    +152,39 (+1,04 %)
     
  • S&P 500

    4 411,79
    +44,31 (+1,01 %)
     
  • Nikkei 225

    27 548,00
    +159,80 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    27 321,98
    -401,86 (-1,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,3754
    -0,0013 (-0,10 %)
     

Cryptomonnaies : à Dijon, entre 40 et 58 millions d'euros disparaissent dans la nature

·1 min de lecture

Et si les cryptomonnaies étaient les nouvelles cibles des voleurs ? A Dijon en Côte d'or, l'un des plus gros casses virtuels de France a eu lieu la semaine dernière. Entre 40 et 58 millions d'euros en cryptomonnaie gérés par l'association RR Crypto, ont disparu après après que "le portefeuille de cryptoactifs" ouvert par l’association sur la plate-forme spécialisée Binance a été "réinitialisé". La section cybercriminalité du parquet de Paris s'est saisie du dossier après la première plainte déposée par le PDG de RR Crypto, Vincent Ropiot. 

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

"Tout le monde est un peu perdu"

Ce dernier se dit victime d'une vaste escroquerie sans que cela ne puisse être encore démontré. Impossible pour le moment de connaitre le nombre exact d'investisseurs floués. Ils seraient plusieurs milliers selon les premiers chiffres. "On est plus dépité qu'autre chose", explique Valentin qui a investi 22.000 euros il y a deux ans dans l'association. 

Son portefeuille dépassait les 100.000 euros aujourd'hui. "Tout le monde est un peu perdu je pense", souligne-t-il. "On ne sait pas quoi faire et c'est là que ça devient compliqué. C'est pour ça que j'essaye de me battre, que j'essaye de faire quelque chose et de faire avancer les choses avec d'autres amis eux aussi investisseurs pour que cela ne se reproduise plus", ajoute-t-il.

Création d'un collectif

Si le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "vol en bande organisée, atteintes à un systè...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles