La bourse ferme dans 4 h 29 min
  • CAC 40

    6 651,67
    -60,81 (-0,91 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 932,01
    -30,40 (-0,77 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,93 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0477
    +0,0072 (+0,69 %)
     
  • Gold future

    1 758,20
    +4,20 (+0,24 %)
     
  • BTC-EUR

    15 486,33
    -427,93 (-2,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    379,95
    -2,71 (-0,71 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,83
    -2,45 (-3,21 %)
     
  • DAX

    14 414,13
    -127,25 (-0,88 %)
     
  • FTSE 100

    7 458,62
    -28,05 (-0,37 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,94 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 162,83
    -120,20 (-0,42 %)
     
  • HANG SENG

    17 297,94
    -275,64 (-1,57 %)
     
  • GBP/USD

    1,2094
    +0,0003 (+0,02 %)
     

Crypto : Coinbase pourrait écoper d'une amende record

Pixabay

350 millions de dollars : c’est bien la somme astronomique que pourrait devoir payer Coinbase à l’issue d’un nouveau procès. La plateforme d’échange de cryptomonnaies, qui est l’une des plus importantes au monde avec Binance, est attaquée en justice par Veritaseum qui lui reproche d'avoir utilisé une de ses technologies propriétaires pour son propre compte sans en avoir eu l'autorisation. Veritaseum a porté plainte le 22 septembre, comme l’a rapporté le site Cointelegraph le 26 septembre.

Dans les documents détaillant la plainte qu'a pu examiner Reuters, on peut y lire que Veritaseum accuse Coinbase d’avoir utilisé sa technologie de transfert d’argent sans son autorisation. Plus précisément, la plainte concerne le brevet 566, une invention qui "permet de réaliser des transactions entre les appareils de deux clients, grâce à un mécanisme de transfert qui passe par une cryptomonnaie décentralisée." Ce mécanisme permet d’assurer la transaction, même si les deux clients ne se connaissent pas, et sans avoir besoin de recourir à un tiers de confiance, indiquent les documents.

Les documents mentionnent aussi le fait que Veritaseum aurait mis en garde Coinbase dès le mois de juillet 2022, sans que ce dernier réagisse. Selon les avocats de Veritaseum, Coinbase "devait savoir ‘qu’il était en infraction’, ou bien a été volontairement aveugle sur la question." En conséquence, Veritaseum réclame à Coinbase 350 millions de dollars – une somme qui correspondrait aux pertes engendrées par les (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Cryptomonnaies : Interpol émet une notice rouge contre Do Kwon, fondateur du stablecoin Terra
Cryptomonnaies : l’ether chute mais pourrait à l’avenir dépasser le bitcoin
La blockchain Ethereum réussit "The Merge", une mise à jour historique pour le secteur crypto
Miner des cryptomonnaies à l'heure de la sobriété énergétique est-il une hérésie ?
Crypto : Binance annonce plusieurs centaines d'embauche en France