Marchés français ouverture 1 h 32 min
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 633,46
    +391,25 (+1,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,2099
    +0,0016 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    29 500,92
    +638,15 (+2,21 %)
     
  • BTC-EUR

    30 199,61
    +26,62 (+0,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    718,38
    -16,77 (-2,28 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     

Chiffrée, transparente, conseillée par Elon Musk : tout savoir sur la messagerie Signal

·1 min de lecture

Numéro 1 sur l'AppStore et le Google Play Store en France, en Allemagne, aux États-Unis, en Inde… la messagerie Signal connaît un engouement aussi fort que soudain depuis quelques jours. Engouement qui coïncide avec une mise à jour de WhatsApp, application de messagerie la plus populaire, impliquant une modification de ses conditions d'utilisation. Elle va désormais partager plus d’informations sur les utilisateurs avec sa maison-mère, Facebook, ce qui ne plait pas à tout le monde. Résultat, des milliers d’utilisateurs se réfugient sur Signal, application jusqu'ici confidentielle et reconnue pour sa sécurité remarquable.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Pourquoi WhatsApp est-elle critiquée ?

Plébiscitée dans une bonne partie du monde pour sa simplicité et sa sécurité, WhatsApp est aujourd'hui vivement critiquée. En cause, une mise à jour de ses conditions d'utilisation. Dans les petites lignes, il est spécifié que Whatsapp partagera désormais ses données avec Facebook, dans le but de fournir à ses partenaires des informations afin de mettre en place des publicités ciblées. Une fenêtre s'affiche à l'ouverture de l'application avec un choix : accepter ou refuser. Sauf qu'il est impossible de refuser sous peine de plus pouvoir utiliser Whatsapp.

"Facebook n'aura pas a...


Lire la suite sur Europe1