La bourse ferme dans 7 h 52 min
  • CAC 40

    6 518,48
    +46,13 (+0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 754,40
    +29,01 (+0,78 %)
     
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0205
    +0,0018 (+0,17 %)
     
  • Gold future

    1 793,50
    +2,30 (+0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    23 312,46
    +588,59 (+2,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    552,32
    +17,09 (+3,19 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,90
    +0,89 (+1,00 %)
     
  • DAX

    13 692,91
    +118,98 (+0,88 %)
     
  • FTSE 100

    7 472,64
    +32,90 (+0,44 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    28 249,24
    +73,37 (+0,26 %)
     
  • HANG SENG

    20 041,92
    -160,02 (-0,79 %)
     
  • GBP/USD

    1,2110
    +0,0039 (+0,33 %)
     

Crowdfunding : investir dans une société dont vous êtes client, un bon plan ?

Financement participatif en actions
Financement participatif en actions

Si vous êtes client de Qonto, Goodvest, ou Wecasa, vous avez sans doute reçu un message vous invitant à participer à une levée de fonds. Car pour se financer, ces trois entreprises ont fait le choix de se tourner vers... leurs propres clients. Et elles ne sont pas les seules. Depuis quelques mois, la pratique a le vent en poupe, avec 101 millions d'euros collectés en 2021, contre 57 millions en 2020, soit une croissance annuelle record de +77% (1).

Pourtant le crowdequity, ou financement participatif en actions, existe depuis des années. Et ce mode de financement est très répandu dans les pays anglo-saxons. C'est d'ailleurs par une plateforme britannique, Crowdcube, que Qonto et Goodvest sont passées. Celle-ci compte plus de 1 300 opérations à son actif. Et déjà de beaux succès, comme celui de Finary. En mars dernier, la fintech avait levé 2,17 millions d'euros en 21 minutes auprès de 983 investisseurs.

Qonto n'est pas en reste. Le leader européen de la gestion financière des entreprises espérait lever 1 million d'euros. En 6h30, il a récolté cinq fois plus, et 1 800 clients sont entrés au capital. Le succès était également au rendez-vous pour Goodvest, qui a atteint son objectif de 250 000 euros en « seulement deux heures », selon son cofondateur et CEO, Joseph Choueifaty.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Jusqu'à -56% de taux négatif... Le Livret A est loin de vous avoir toujours protégé de l'inflation !
- Héritage : comment limiter les droits de succession sur un patrimoine de plus d'un million d'euros
- Prime carburant : jusqu'à 300 euros sur votre compte bancaire, toucherez-vous ce bonus ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles