La bourse est fermée

Crowdfunding immobilier et Covid-19 : quelles répercussions pour les investisseurs ?

S’il apparaît difficile de prédire avec précision les conséquences économiques des tensions sanitaires que nous rencontrons, d’aucuns s’accordent à dire que les fondamentaux économiques étaient robustes au début de la crise - exogène - et qu’ainsi, contrairement au krach financier mondial de 2008, cet “épisode Covid-19” pourrait être temporaire et se traduire par une reprise en forme de V. Sans savoir exactement combien de temps durera cette épidémie, tentons d’évaluer les répercussions sur le crowdfunding immobilier.

Le secteur de la promotion immobilière n’est pas soutenu par la Banque publique d’investissement et ne le sera pas, malgré le contexte actuel. Or le besoin de trésorerie est prégnant : les promoteurs et marchands de biens, porteurs de projets en immobilier, doivent pouvoir faire face à 6 à 12 mois sans rentrer de chiffre d’affaires. La sélection initiale des porteurs est donc très significative pour la pérennité de l’investissement. Par exemple, un projet “dédié” (l’investissement concerne un projet précis, portant en général sur une seule opération immobilière), contrairement à un financement corporate (financement du holding promoteur soit pour ses besoins de développement, soit pour un ou plusieurs projets immobiliers à venir), est isolé par nature et, remis en perspective, de moindre envergure. De plus, il semble comporter une meilleure flexibilité dans la réduction des coûts fixes : un arrêt de production ne signifiera pas nécessairement un déficit de trésorerie.

>> A lire : Le crowdfunding, vous connaissez ? Et les crowdfundings immobiliers ?

Des retards dans les livraisons

Les projets en cours ne devraient pas être impactés par la “paralysie” des autorisations de permis de construire. En effet, pour être finançables, il est communément admis que les projets doivent avoir purgé le recours des tiers, avoir 50% de pré-commercialisation… En revanche, on voit bien là saillir des marqueurs de risques pour des opérations qui ne seraient pas dans ce cadre (aménagement

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ils écopent d'une amende salée pour avoir organisé un apéro de rue
Dépôts bancaires, placements... nos économies sont-elles en danger ?
La somme folle dépensée en équipements de protection par la star Conor McGregor pour la bonne cause
Une assurance vie acceptée par le bénéficiaire relève-t-elle d'une donation déguisée ?
Castaner annonce plus de 225.000 verbalisations pour non-respect du confinement