La bourse est fermée

Croissance : l’économie dans une situation comparable "à celle d'une guerre", juge l’UE

Le coronavirus - et son lot de restrictions et autres confinements forcés - a un impact redoutable sur la croissance de l'Union européenne. "Le confinement forcé met nos économies dans une situation semblable à celle d'une guerre", a jugé lundi Mario Centeno, président de l'Eurogroupe, juste avant une vidéoconférence des 27 ministres des Finances de l'UE, consacrée au coronavirus. "Nous savons que le virus n'a pas atteint son pic. Nous ne devons pas nous voiler la face", a prévenu M. Centeno, qui préside le groupe des 19 pays ayant adopté la monnaie unique.

Lors de cette réunion par vidéo avec ses pairs, M. Centeno compte présenter une série de mesures économiques pour répondre aux défis que représente la pandémie. "Cela inclue des initiatives pour contenir et traiter la maladie, un soutien en liquidité aussi bien pour les PME, les travailleurs et les familles, qui vont les aider à passer la période" jusqu'à la fin de la pandémie, a-t-il dit. Comme l'a déjà annoncé vendredi la Commission européenne, les règles de l'UE concernant la discipline budgétaire des pays mais aussi celles sur les aides d'Etat n'entraveront en rien les mesures que prendront les pays européens pour soutenir leur économie, a souligné M. Centeno.

>> A lire aussi - Les actions américaines engagées dans un marché baissier ? : le conseil Bourse du jour

La possibilité de se montrer souple vis à vis des règles est inscrite dans les traités européens, en cas de circonstances exceptionnelles. "La flexibilité est là et elle sera utilisée", a-t-il insisté.

>> A lire aussi - Croissance : “une récession de l'économie mondiale est malheureusement inévitable”

Cette souplesse est particulièrement importante pour l'Italie, pays de l'UE le plus touché par le coronavirus et qui a lancé un important plan de soutien à son économie, creusant davantage son déficit public.

>> A lire aussi - BCE, Fed... les banques centrales sont prises à leur propre piège

"Les efforts nationaux sont menés main dans la main avec les initiatives

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La dette de la France va franchir le cap de 100% du PIB cette année !
Quincailleries, téléphonie… la liste des magasins ouverts est plus longue qu’on ne le pense
Facebook vs Snapchat : l’offre à trois milliards
Les Parisiens fuient vers la province
Le gendarme de la Bourse interdit les paris à la baisse sur les actions les plus touchées