Marchés français ouverture 8 h 15 min

La croissance de la France va chuter cet automne, plombée par l’industrie

La croissance économique française s'essouffle. Elle devrait marquer le pas au dernier trimestre, ralentie notamment dans l'industrie, selon la Banque de France, qui confirme toutefois sa prévision de hausse du produit intérieur brut (PIB) de 1,3% cette année. La banque centrale française a annoncé mardi qu'elle anticipait une croissance de 0,2% du PIB entre octobre et décembre, soit un niveau légèrement inférieur au rythme de 0,3% par trimestre observé depuis le début de l'année.

Cette prévision, basée sur l'enquête mensuelle de conjoncture menée par la Banque de France auprès des chefs d'entreprises, s'appuie sur un repli possible de l'activité en novembre dans le bâtiment et l'industrie, après un mois d'octobre plutôt dynamique, a-t-elle détaillé dans un communiqué. L'Insee de son côté tablait début octobre sur une poursuite de la croissance à son rythme de 0,3% par trimestre jusqu'à la fin de l'année mais les deux organisations se rejoignent toujours sur une prévision annuelle de 1,3%.

>> A lire aussi - Brexit : la croissance britannique est la plus faible de la décennie

Ce niveau serait ainsi supérieur à la moyenne attendue pour la zone euro (1,2%, selon l'Insee), illustrant la résistance de l'économie française au ralentissement mondial et européen. La France bénéficie encore de sa moindre exposition au commerce international, et la demande intérieure reste bien orientée, portée par l'investissement des entreprises et la consommation des ménages, dont le moral s'est stabilisé en octobre à son plus haut niveau depuis janvier 2018, selon l'Insee.

Toutefois, selon l'enquête de conjoncture de la Banque de France, après avoir repris de la vigueur en octobre, en particulier dans l'agroalimentaire et les équipements électriques, la production industrielle pourrait se tasser en novembre, les chefs d'entreprises interrogés anticipant un ralentissement, en particulier dans l'automobile. Dans sa mesure mensuelle du climat des affaires, l'Insee avait noté un fléchissement des

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Chine : la croissance au plus bas depuis 27 ans, plombée par la guerre commerciale
Etats-Unis : le plongeon surprise de l’industrie fait chuter les actions
Croissance : la France encore peu touchée par le ralentissement de l’économie mondiale
Croissance : l’industrie déçoit lourdement en Allemagne
Coup de froid sur la croissance en France et en Allemagne, le pétrole chute