Marchés français ouverture 1 h 45 min

La croissance de la France devrait bien résister aux grèves, selon la Banque de France

En dépit de l'ampleur, inédite depuis des décennies, des grèves contre la réforme des retraites, qui perturbent notamment les transports, le mouvement social ne devrait pas peser outre mesure sur la croissance économique en 2019, malgré des effets sectoriels importants, juge la Banque de France. Après les "gilets jaunes", c'était la nouvelle inquiétude pour l'économie française en 2019 : la croissance allait-elle être fortement pénalisée par une grève dont la durée est particulièrement longue?

Mercredi devant les sénateurs, le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, s'est voulu rassurant, en évoquant un impact "d'au plus" 0,1 point sur le produit intérieur brut (PIB), déjà intégré dans la prévision de croissance à 0,2% de la Banque de France pour le quatrième trimestre. Il a aussi confirmé la prévision de croissance pour l'ensemble de l'année à 1,3%. Les prévisions de la Banque de France reposent notamment sur une enquête qu'elle réalise tous les mois auprès des entreprises françaises. "Il y a un an au moment du mouvement des +gilets jaunes+, 20% des entreprises se disaient affectées. Aujourd'hui, sur le même échantillon, ce sont 10% des entreprises, dans les mêmes secteurs, principalement hébergement-restauration et transports", a ainsi détaillé M. Villeroy de Galhau.

>> A lire aussi - Excédé par la grève, un restaurateur veut échanger son restaurant contre un poste à la RATP

La grève est en effet essentiellement circonscrite au secteur des transports, qui pénalise les déplacements des personnes et des marchandises, notamment en Ile-de-France, même si les raffineries, l'éducation ou encore certaines professions libérales ont également participé au mouvement.

Mi-décembre, le gouverneur de la Banque de France avait expliqué, au regard de l'expérience historique, que les mouvements sociaux "pèsent finalement peu sur la croissance de l'économie, avec plutôt un simple décalage de l'activité, notamment avec les +gilets jaunes+ il y a un an et lors des

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Safran va bien résister à la crise du Boeing 737MAX, selon Goldman Sachs : le conseil Bourse du jour
On pourra bientôt payer son essence avec Alexa d’Amazon, aux Etats-Unis
Envie d’une résidence secondaire ? Découvrez les régions les moins chères pour acheter
Ces médicaments qui baissent leurs tarifs, où habitent les riches propriétaires immobiliers ? Le flash éco du jour
Toyota se lance dans les taxis volants à son tour