La bourse est fermée

Le PIB de la France a baissé au 4e trimestre, une première depuis 2016

1 / 2

Le PIB de la France a baissé au 4e trimestre, une première depuis 2016

C'est une mauvaise nouvelle et une surprise. Selon la première estimation de l'Insee, le Produit intérieur brut (PIB) français s'est contracté de 0,1% au quatrième trimestre de 2019 (contre +0,3% trois mois plus tôt), une première depuis le 2e trimestre 2016, dans le contexte des grèves contre la réforme des retraites.

Le consensus et la Banque de France tablaient encore récemment sur +0,2%. L'institution estimait que le mouvement de protestation ne coûterait au plus que 0,1 point de croissance sur la fin de l'année, les chiffres publiés vendredi montrent qu'il a bien plus fortement handicapé l'activité.

Ce ralentissement de fin d'année "ne remet pas en cause les fondamentaux" qui restent "solides" s'est empressé de commenter Bruno Le Maire, ministre de l'Economie insistant sur le fait que "la consommation des ménages et les investissements des entreprises résistent".

"On ne s'attendait pas à un impact de cette ampleur", a commenté Mathieu Plane, économiste à l'OFCE. "Il y a eu un mouvement très ciblé, en particulier sur l'industrie, de destockage massif. (...) En décembre les chaines de production ont tourné au ralenti", détaille-t-il.

Production en nette baisse

L'activité des trois derniers mois de l'année a été pénalisée par la baisse de la production (-0,2% contre +0,3% au 3e trimestre), notamment industrielle. Elle baisse fortement du côté des biens (−1,5% après −0,6%), se replie dans la construction (−0,3% après +0,7%)...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi