La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 077,63
    -123,04 (-0,36 %)
     
  • Nasdaq

    13 914,77
    -137,58 (-0,98 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,2039
    +0,0059 (+0,49 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    46 727,73
    -1,66 (-0,00 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 273,54
    -25,41 (-1,96 %)
     
  • S&P 500

    4 163,26
    -22,21 (-0,53 %)
     

Croissance, dépenses publiques, réformes : comment le gouvernement compte rétablir les finances en 5 ans

·1 min de lecture

Revenir sous la barre des 3% de déficit public en 2027. La semaine prochaine, la France doit présenter officiellement à la Commission européenne son programme budgétaire. Le ministère des Finances a partagé ses projections au Haut conseil des finances publiques. Une fois la crise passée, le gouvernement se donne ainsi cinq ans pour rétablir les finances publiques. L'objectif est de faire passer le déficit sous la barre des 3% en 2027, conformément aux règles budgétaires européennes d'avant-crise. Du propre aveu du ministère, ce plan "ambitieux mais crédible" passera par des "efforts importants" mais pas d'austérité.

Lire aussi - Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie, au JDD : "La France saura rebondir"

Une économie en souffrance. Avec la crise sanitaire du Covid-19, l'économie française a été mise à rude épreuve. Le déficit public en 2020 s'élève au taux record de 9,2%, un chiffre qui est la conséquence des moyens mobilisés pour mettre en place diverses mesures de soutien. En 2020, le pays a connu une récession historique avec une contraction de 8,2% de son PIB, tandis que le ratio d'endettement public a flambé pour atteindre 115,7% du PIB. Les dépenses devraient se poursuivre tant que l'épidémie sévira toujours, elles doivent notamment permettre d'alimenter le fonds de solidarité, l'activité partielle ou encore venir en aide aux hôpitaux.

Retour de la croissance. Le ministère de l'Economie espère voir le pays renouer avec la croissance, avec un retour de l'activité à son...


Lire la suite sur LeJDD