Marchés français ouverture 2 h 37 min
  • Dow Jones

    33 949,01
    -207,68 (-0,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 910,52
    -203,27 (-1,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 573,67
    -32,79 (-0,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,0737
    +0,0018 (+0,17 %)
     
  • HANG SENG

    21 357,09
    +73,57 (+0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    21 024,32
    -794,10 (-3,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    519,59
    -17,30 (-3,22 %)
     
  • S&P 500

    4 117,86
    -46,14 (-1,11 %)
     

La Croatie rejoint l'euro, vingt ans après sa mise en place

Ce 1er janvier, la Croatie adopte à son tour la monnaie unique, vingtième à s'y rallier, vingt ans après sa mise en circulation. Un changement qui devrait d'abord profiter à son secteur touristique, moins aux ménages.

Un symbole fort. Alors que la monnaie européenne fête les 20 ans de sa mise en circulation, un vingtième membre s'apprête à rejoindre la zone monétaire ce 1er janvier: la Croatie et ses 4 millions d'habitants. Le pays "remplit les conditions nécessaires pour l'adoption de l'euro", a jugé l'été dernier le Conseil de l'Union européenne, donnant ainsi le feu vert au basculement de la kuna croate vers l'euro au taux de conversion de 7,53450.

Le même jour, cet ancien Etat de Yougoslavie fera son entrée dans l'espace Schengen, à l'issue d'un dernier arbitrage rendu le 8 décembre. "Nous avons atteint nos objectifs stratégiques dont les citoyens et l'économie bénéficieront le plus", a déclaré le Premier ministre Andrej Plenkovic après l'officialisation de cette décision. Pour les Croates, c'est l'aboutissement d'un processus volontariste engagé dès leur adhésion à l'Union européenne en 2013. Le 21 juillet dernier, le chef du gouvernement avait annoncé que 76% de l'épargne et des dépôts dans les établissements bancaires étaient déjà en euros et 47% des prêts en kuna assortis d'une clause monétaire en euros.

Un enthousiasme immédiat

En outre, 53% des exportations et 59% des importations se font avec les pays de l'Union, dont les deux tiers avec les pays de la zone euro. "Il y a un enthousiasme immédiat, estime Christopher Dembik, directeur de la recherche macroéconomique à Saxo Bank. Ces décisions sont positives, en particulier pour le tourisme." Cette activité, qui représente 20% du PIB du pays et concerne surtout des visiteurs européens, sera encore facilitée par la mise en circulation de la nouvelle monnaie.

Pour les citoyens, en revanche, l'utilisation de l'euro risque d'accentuer encore plus le sentiment de disparité de niveau de vie: les foyers croates disposent d'un revenu qui représente en moyenne 64% de celui des Vingt-Sept. Un niveau menacé de surcroît par une reprise de l'inflation à près de 13% depuis le mois de septembre.

Lire aussiComment Bernard Cazeneuve a ét[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi