La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 199,80
    -127,99 (-0,37 %)
     
  • Nasdaq

    13 367,77
    -11,28 (-0,08 %)
     
  • Nikkei 225

    28 406,84
    +582,01 (+2,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,2232
    +0,0076 (+0,62 %)
     
  • HANG SENG

    28 593,81
    +399,72 (+1,42 %)
     
  • BTC-EUR

    34 921,92
    -754,77 (-2,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 198,54
    -54,60 (-4,36 %)
     
  • S&P 500

    4 145,92
    -17,37 (-0,42 %)
     

Critiqué sur sa modération, Facebook veut réduire les contenus politiques

·1 min de lecture

Toujours en plein examen de conscience depuis les attaques du Capitole en janvier, Facebook a annoncé jeudi le renforcement de la personnalisation des contenus pour les utilisateurs en fonction de leurs goûts et assure qu'ils désirent moins de politique. Le réseau social va prendre le pouls des internautes quand ils font défiler les messages et vidéos, avec des questions à choix multiples comme: "À quel point avez-vous été inspiré par cette publication? Pas du tout, Pas tellement, Modérément, Un peu, Beaucoup?".

Le groupe californien utilise depuis 2019 ce genre de sondages pour "mieux comprendre quels amis, pages et groupes sont plus importants aux yeux des gens", explique Aastha Gupta, une directrice de la plateforme, dans un communiqué. "Les algorithmes de classement sont mis à jour en fonction des réponses". "Nous entendons de plus en plus que les utilisateurs estiment voir trop de contenus sur la politique", ajoute-t-elle.

À lire aussi — On peut désormais faire appel auprès de la 'Cour suprême' de Facebook pour les contenus signalés laissés en ligne

Facebook répète ce constat à l'envi depuis fin janvier, quand Mark Zuckerberg, le patron du géant des réseaux sociaux, avait indiqué vouloir "calmer le jeu" et "décourager les conversations clivantes", dans la foulée de l'invasion du Congrès américain le 6 janvier, alors que les élus s'apprêtaient à certifier la victoire de Joe Biden à la présidentielle. Les grandes plateformes ont été accusées d'avoir joué un rôle majeur dans (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Voici comment Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, gagne et dépense sa fortune de 114 Mds$
Les bénéfices du vaccin AstraZeneca augmentent avec l'âge, selon l'Agence européenne du médicament
Les chevaux de course numériques en plein essor, l'un d'entre eux s'est vendu 125 000$
Le miel américain contient encore des traces radioactives des essais nucléaires effectués dans les années 1950
Pieds nus et coiffé d'un mulet, Elon Musk en dit plus sur son concours à 100 M$