La bourse ferme dans 4 h 59 min
  • CAC 40

    5 814,33
    +21,54 (+0,37 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 716,28
    +9,66 (+0,26 %)
     
  • Dow Jones

    31 535,51
    +603,14 (+1,95 %)
     
  • EUR/USD

    1,2028
    -0,0032 (-0,26 %)
     
  • Gold future

    1 727,90
    +4,90 (+0,28 %)
     
  • BTC-EUR

    40 578,72
    +999,57 (+2,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    980,97
    -5,68 (-0,58 %)
     
  • Pétrole WTI

    60,59
    -0,05 (-0,08 %)
     
  • DAX

    14 058,93
    +46,11 (+0,33 %)
     
  • FTSE 100

    6 627,80
    +39,27 (+0,60 %)
     
  • Nasdaq

    13 588,83
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 901,82
    +90,67 (+2,38 %)
     
  • Nikkei 225

    29 408,17
    -255,33 (-0,86 %)
     
  • HANG SENG

    29 095,86
    -356,71 (-1,21 %)
     
  • GBP/USD

    1,3899
    -0,0022 (-0,16 %)
     

Crise sociale, survie de l'humanité: ce qui fait trembler l'élite de Davos

·2 min de lecture

Crise sociale sur fond de pandémie, effondrement financier ou effets du changement climatique, voilà les risques qui menacent la stabilité mondiale. C'est ce que pointe le Forum économique mondial dans son rapport annuel sur les risques globaux. Comme chaque année, l'organisation à l'origine du rendez-vous annuel de l'élite mondiale à Davos a pris le pouls auprès des chefs d'entreprises, des responsables politiques, des experts et des responsables associatifs. Leur constat est extrêmement pessimiste.

« Le monde devrait se réveiller au vu des risques qui l'attendent. » À court terme, les dirigeants économiques et politiques s'inquiètent des épidémies, d'une augmentation de la pauvreté et des risques de catastrophes météorologiques, tout cela dans les deux années à venir.

À l'horizon de trois à cinq ans, la menace serait plus économique. Sont citées le plus souvent : l'explosion de bulles financières alimentées ces dernières années par les largesses des banques centrales et les défaillances des infrastructures technologiques mondiales. Inquiétude aussi pour la stabilité des prix.

Et puis, à long terme, les partenaires du Forum de Davos craignent pour la survie même de l'humanité. Ils s'inquiètent de l'usage intempestif d'armes de destruction massive, de l'effondrement possible d'États entiers. Craintes également pour la biodiversité.

Un tableau très sombre et même anxiogène. D'après les auteurs du rapport, le coût humain et économique du Covid-19 est sévère. Il menace d'effacer plusieurs années de progrès dans la réduction de la pauvreté et d'affaiblir davantage la cohésion sociale et la coopération internationale.

Pandémie oblige, le Forum de Davos devrait se tenir cette année en ligne du 25 au 29 janvier, puis un rendez-vous en chair et en os, à Singapour, devrait avoir lieu à la fin du mois de mai.