Marchés français ouverture 57 min

Comment la crise sociale a impacté l'économie de Mayotte

1 / 2

Comment la crise sociale a impacté l'économie de Mayotte

Le mouvement de lutte contre l'insécurité à Mayotte, mené par une intersyndicale et un collectif, a considérablement impacté l'économie du territoire. 

Mayotte a été bloquée pendant six semaines. À partir du 20 février, Mayotte a connu des manifestations de plusieurs milliers de personnes à Mamoudzou, des ruptures fréquentes de la liaison maritime entre les deux îles principales, des opérations "île morte" et escargot.

Le mouvement s'est durci au 1er mars avec plus d'une dizaine de barricades paralysant la majeure partie de la circulation routière, voire celle des piétons, et bloquant le port principal de l'île, tandis qu'un embargo sur le fret aérien était décidé. Ces barrages ont été levés sur décision du préfet après six semaines, mais l'économie peine aujourd'hui à se remettre sur les rails.

"Nos salariés étant de fait empêchés de se rendre à leur travail, les marchandises ne pouvant plus être livrées, notre activité est arrêtée", avaient alerté dix syndicats de patrons dans un courrier à la ministre des Outre-mer fin mars.

"La grève nous tue" 

"On a dû atteindre 4.000 euros de rentrée d'argent pendant le mois et demi de grève alors que, normalement, ce chiffre avoisine les 25.000 euros par semaine", témoigne une cheffe d'entreprise. Ses sept salariés auront un demi-salaire en avril et "ont peur" que la société mette la clé sous la porte, ce qui est "envisageable" en l'état, regrette-t-elle. "On n'arrive pas à se faire payer par nos clients et on ne peut pas payer les fournisseurs, on ne tourne toujours pas".

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi